S'identifier - Contact

Association Citoyenne de Saint-Pierre, Ile de la Reunion
Des habitants de St-Pierre et de l'île de la Réunion, qui s'expriment

OUI à la Réunion, patrimoine mondial UNESCO. MERCI à toutes et tous qui par leur courageuse et historique mobilisation ont permis la REINTEGRATION de la Plaine des Sables dans le BIEN à classer et veillent à sa préservation. VIGILANCE ! THANK YOU. Merci de nous aider par votre adhésion. VIDEOS on http://www.dailymotion.com/ACSP

Utilisation facile du blog, colonne de droite : 1/ INDEX des rubriques avec articles ordonnés par thème 2/ Par mot : pour rechercher un article contenant un mot : dans Recherche, colonne de droite, sélectionner Toutes rubriques, et dans la case vide au-dessous, taper le mot souhaité, puis clic sur Chercher

Vendredi 27 Juillet 2012

St-Pierre Eau 2012

CCSPL 21 juin 2012

La commission consultative des Services Publics locaux sur l'Eau s'est tenue le 21 juin 2012.
Y étaient présents : M. D. Auduberteau Directeur Agence VEOLIA sud, un représentant de A PROP'EAU bureau d'études de VEOLIA, M. B. Turpin, adjoint de M. S. Dumoutier (Services techniques), venu pour s'informer, Mme Emilie Perianayagon (Services Techniques de la Mairie), M. Lagarrigue, conseiller municipal et Mme Nicole Crestey représentant l'Association Citoyenne de Saint-Pierre.

Début séance : 9h25.
Remarque : Les associations représentées "officiellement" selon la mairie sont toujours la SREPEN et ... Roul pa nou.
Aucun document ne valide officiellement (notre demande de l'an dernier est restée sans réponse) la présence de "Roul pa nou". Il faut se rappeler que notre association qui avait mis en demeure la mairie de fournir aux habitants une eau conforme à la réglementation  le 07/07/2007, a été évincée de cette commission et remplacée par l'ORGECO. Et bizarrement, suite à la disparition de l'ORGECO, c'est Roul pa nou qui est apparue, sans aucune preuve à ce jour de délibération officielle du conseil municipal.
Cette association n'a aucune crédibilité sur ce dossier, elle oeuvre même pour ses actions dans les locaux de la mairie de Saint-Pierre ... question indépendance, on ne fait pas pire. Elle ne maîtrise absolument pas le sujet de l'eau et ne fait malheureusement rien dans cette commission où elle brille par son mutisme ou son absence.
L'Association Citoyenne n'est désormais invitée qu'à titre officieux .... Il n'y a toujours pas eu de nouvel arrêté municipal validant notre participation officielle.

VEOLIA et A PROP'EAU font part de leur satisfaction. Les analyses faites sont conformes sauf 3 sur 189 en microbiologie et 1 sur 105 pour la turbidité. Les performances du réseau s'améliorent.  Malgré le déficit hydrique de la fin 2011 les besoins de Saint-Pierre étaient couverts mais il a fallu faire preuve de solidarité avec les autres communes d'où des coupures. Les nouvelles normes ne concernent que l'eau de surface du milieu naturel et les indicateurs règlementaires sont mesurés par l'ARS-OI.

Pour l'atrazine il n'y a eu qu'un seul dépassement en 2011 (0,127 microgramme/L), la dilution étant en fonction.
Les travaux de l'unité de traitement pour une eau dépolluée de l'atrazine (ce que nous demandons depuis 5 ans !) qui devaient commencer d'après l'arrêté préfectoral en juin 2011 n'ont toujours pas démarré ... La consultation des entreprises ne sera lancée que mi-juillet 2012. Motif : la réalisation d'une "maison de l'eau" attenante. L'unité de traitement ne sera fonctionnelle qu'en mars 2014. L'arrêté de dérogation devra donc être prolongé ... Les techniciens prétendent qu'une mesure de l'atrazine par mois, en l'absence de traitement statistique, permet de savoir que les normes sont respectées en permanence ... Que se passe-t-il pourtant lors des épisodes de fortes pluies ? 




Rappel :  limite réglementaire du polluant déséthylatrazine 0,10 microgramme/L.
Source : ars-oi
 
L'augmentation de 4,4% du prix de l'eau a été décidée par le délégataire. La mairie s'est alignée. Malgré une augmentation de 3% du nombre d'abonnés, l'endettement est de 669 euros par abonné.

Pour l'assainissement l'augmentation est de 3,4% (délégataire et mairie). L'augmentation du nombre d'abonnés est de 26% et l'endettement de 649 euros par abonné.
Les travaux de l'extension de la STEP à 110 000 EH se termineront en septembre 2012. La réception se fera fin novembre 2012 après deux mois d'essais. Le doublement du volume des boues s'expliquerait par l'adjonction coûteuse de chaux pour éliminer le problème des odeurs, nuisances pour les riverains.


Un véritable scandale, l'absence de filière de traitement des graisses à la Réunion.


Depuis 2006 officiellement, la STEP est constamment en surcharge hydraulique !
Source : Veolia

L'Association Citoyenne n'a de cesse de demander aux gestionnaires de prévenir plutôt que de guérir, ce qui permet d'éviter des catastrophes.

Fin de séance : 10h30.

PS :  Nous n'avons à ce jour reçu des services techniques de la mairie, ni le compte-rendu de la réunion de la CCSPL 2011 ... ni celui de la CCSPL 2012.
Visiblement l'eau (potable + assainissement) n'intéresse pas nombre d'élus et les compte-rendus ne semblent même plus rédigés ?
Pourtant sans eau, pas de vie possible.

Pour l'ascp, NC et GH.

acsp - 23:47 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 1 commentaire

Mardi 18 Octobre 2011

Pour une eau potable conforme à la réglementation.

Notre demande date de plus de 4 ans .. mais enfin une réponse positive.

Nos courriers officiels au Maire de Saint-Pierre, au Préfet, au Directeur de la DRASS (devenue entre-temps ARS-OI), au Directeur de la DIREN (devenue DEAL) ... datent du 07/07/2007, soit de plus de 4 ans, et nous n'avons eu de cesse de suivre ce dossier et de maintenir notre demande pour une eau à destination de la population, qui doit être conforme à la réglementation sanitaire.

C'est une très bonne nouvelle et nous remercions les auteurs de cette décision.
Nous ne pouvons qu'être heureux de constater que notre combat pour la qualité sanitaire de l'eau est enfin récompensé, et que là encore, notre association par son travail d'analyse sérieux et rigoureux, voit sa démarche reconnue et validée au grand jour.
Cela démontre la nécessité de l'engagement citoyen, indépendant de toute considération politicienne, bénévole et dans le sens de l'intérêt général.


Bien sûr, cela coûte moins cher de prévenir que de guérir (ce que nous rappelons bien souvent aux autorités), mais la situation est telle que nous ne pouvons échapper à ce traitement que tout le monde devra payer ...
Que cela puisse au moins servir pour éviter d'autres évènements analogues ...

Historique de notre action :
citoyennedestpierre.viabloga.com/saint_pierre_eau.shtml

Article de clicanoo du 18/10/2011 par JP. L., extrait :
www.clicanoo.re/11-actualites/12-politique/300180-saint-pierre-8-millions-pour.html

acsp - 18:06 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 2 commentaires

Mardi 05 Octobre 2010

Mardi 10 Août 2010

Eau infos 2010

Commission consultative ses services publics locaux sur l’eau à Saint-Pierre.

L'eau, un élément essentiel de santé publique. Résultat d'analyses officielles de pesticides. Et remarques de de notre association qui étudie et suit ce sujet depuis des années. Compte-rendu de la réunion CCSPL du 22 juin 2010. Actualisation 20 octobre 2010.
 
Elle a eu lieu à la Capitainerie de Saint-Pierre. Le quorum n’a été atteint qu’après 1h d’attente à 10h ! (il a fallu appeler au téléphone quelques personnes pour obtenir le quorum ..). L’Association Citoyenne et la Srepen étaient, elles, présentes bien avant 9h.
La commission s’est déroulée sous la présidence de M. DIJOUX Stephano, 4ème adjoint au Maire de Saint-Pierre. Notre association n’est plus membre de cette commission depuis 2008, nous en avons été éjectés parce que nous avions mis au grand jour la pollution par résidu d’herbicide des forages la Salette, et demandé officiellement la mise en œuvre des moyens pour fournir une eau conforme à la réglementation. Nous avons donc assisté à cette réunion 2010 en tant qu’association invitée par M. David Lorion, adjoint au Maire, et compétent dans le domaine de l’eau, et qui connaît notre souci de l’intérêt général.

Nous avions été alors remplacés dans cette commission par l’ORGECO. Or il s’avère que l’ORGECO est absente et que c’est l’association « roule pas nous » qui est présente à titre officiel, association qui ne s’est pourtant jamais manifestée pour exiger une eau conforme à la réglementation.
Il s’avère que le président de cette association est employé par la collectivité de communes dont le Maire de Saint-Pierre est président. Il y a là, à notre avis, un problème de déontologie. On ne peut à la fois être juge et partie.
De plus, nous avons de plus demandé aux services techniques (service de l’Eau) la copie de la délibération du conseil municipal validant le remplacement de l’ORGECO par « roule pas nous ». Jusqu’à preuve du contraire, pour nous, la composition de cette commission ne respecte pas la légalité.

L’ordre du jour présentait les points suivants :

- Examen des rapports annuels sur le prix et la qualité des services publics de l’eau potable et de l’assainissement collectif des eaux usées – Exercice 2009
- Examen des rapports annuels du délégataire des services publics de l’eau potable et de l’assainissement collectif des eaux usées – Exercice 2009


Eau potable Exercice 2009 :
32 076 abonnés. Le nombre d’abonnés a augmenté de 3,3% par rapport à l’année précédente et le volume d’eau vendu a augmenté de 3,5%. La consommation moyenne d’un abonné domestique est de 242 m3/an.
Le rendement de la distribution d'EP n'est que de 53% à Saint-Pierre en 2009, 47% de l’eau est donc perdue.
Les canalisations du secteur du centre ville et de Ravine des Cabris sont très fuyardes. La mairie a lancé des études pour le renouvellement de ces conduites. Les travaux de rénovation de certaines rues devraient démarrer au premier semestre 2011 (rue Presbytère, rue Vigoureux).

Prix de l’eau distribuée :
Au 1er janvier 2010, le montant à payer pour une facture annuelle de 120 m3 s’élève à 111,05 euros soit 0,93 euros/m3. Veolia indique que son contrat est déficitaire en 2009, en le liant au faible rendement et à l’obligation d’acheter de l’eau chère à la Cise (convention 2005).
Le compte rendu financier du délégataire révèle un résultat négatif (-228 155 €).


Source : Veolia

La qualité de l’eau sur Saint-Pierre.
La mise en place d’un traitement par filtration s’avèrera nécessaire pour les secteurs desservis par de l’eau superficielle soumise aux aléas climatiques.

Association citoyenne et Srepen demandent les informations sur l’évolution des concentrations en pesticides (atrazine et son dérivé atrazine déséthylatrazine) sur les forages de la Salette.

La commune rappelle qu’une dilution automatisée est aujourd’hui fonctionnelle. Ainsi les eaux des forages Salette sont diluées par la ressource du Bras de la Plaine afin de mettre en distribution une eau qui respecte le plus possible les valeurs réglementaires en atrazine et atrazine déséthyl (0,10 microgramme/L).
Le suivi renforcé au niveau des forages Salette est maintenu. La commune a déposé auprès de la préfecture une demande de dérogation pour poursuivre la distribution de l’eau des forages (en cas de turbidité du Bras de la Plaine, la dilution est impossible et donc l’eau distribuée est non conforme).


Préconisation ars-oi 2009 pour les eaux de surface.

La collectivité a lancé un appel d'offres en 2009 pour la maîtrise d'oeuvre pour le traitement des eaux du forage Salette par filtration qui est en phase « projet ».
VEOLIA serait plutôt pour attendre et faire cette économie car les taux seraient en baisse, pourtant les taux annoncés sont des moyennes qui masquent les pics qui peuvent atteindre ponctuellement 0,28 microgramme/L soit 3 fois la limite de conformité !
Il y a là de quoi être vigilants car, pour nous, on ne fait pas d’économie sur la santé de la population. Le 8 février 2010, au journal télévisé de RFO Réunion, M. Christian Lauret présentait pourtant de façon certaine l’usine de potabilisation de l’eau , et M. Lorion nous avait même parlé il y a de cela quelques mois, d’un Musée de l’eau qui y serait accolé, ce qui nous apparaît comme une excellente initiative pédagogique.

L’association citoyenne réitère une énième fois (on ne compte plus) la demande d’affichage en mairie des résultats d’analyse de la qualité de l’eau, et la mise à disposition sur internet. Il y a pourtant un service communication à la mairie de Saint-Pierre et un site internet. Nous nous proposons même de les mettre sur notre blog.
Nous avons remarqué, que contrairement aux rapports des années précédentes, le rapport 2009 Veolia Eau potable, ne présente plus la liste des non-conformités constatées. Veolia devient ainsi plus opaque, et ceci ne peut être que suspect et engendrer un manque légitime de confiance des abonnés.
La mairie fera le point avec son service communication pour étudier la possibilité de mettre en ligne sur le site internet de la mairie les analyses. A suivre …



Document reçu en août des Services techniques que nous remercions.



Document ars-oi
Agence régionale de Santé Océan Indien
Lire article www.zinfos974.com/Inauguration-de-l-ARS-Agence-regionale-de-sante-Ocean-indien_a16554.html
www.ars.ocean-indien.sante.fr
Résultats Analyses Eau distribuée au robinet
(Eau issue des forages Salette + dilution)
Août 2008 à mars 2010
obtenus directement de l'Agence Régionale de Santé Océan Indien que nous remercions pour ce travail.





Population concernée environ 20 000 personnes (Document ars-oi)


Comparaison eau des forages/eau distribuée aux abonnés (Source ars-oi)

On y constate :
- la pollution persistante de l'eau des forages (conséquence de pratiques culturales dangereuses ..)
- que la dilution ne suffit malheureusement pas pour redescendre en permanence sous la limite de conformité de 0,10 microgramme/L, d'où notre souhait de cette usine de potabilisation de l'eau.

Une émergence d’un autre désherbant a été signalée au forage F5 de la Salette, du Métolachlore, pesticide utilisé pour la canne), encore à une concentration très faible et inférieure à la norme.

L’assainissement collectif des eaux usées – EXERCICE 2009

Collecte des eaux usées
Le réseau communal d’assainissement des eaux usées est composé de 156 km de réseau et de 17 postes de refoulement. Il dessert 15 361 clients et 9 industriels. Le nombre de raccordés a augmenté par rapport à 2008 (+7,9%).

Prix de l’assainissement
Au 1er janvier 2010, un abonné domestique consommant 120 m3/an paye 93,83 euros soit une augmentation de 14% par rapport à l’année précédente.



Source : Veolia
.
Le compte rendu financier du délégataire révèle un résultat négatif (-179 167 €) sur la partie traitement et une résultat positif (+121 207 €) sur la partie collecte des eaux usées.

Poste de refoulement de la Balance
Les travaux pour le renforcement du poste de la Balance ont démarré au mois de mai. La mise en service est prévue pour la fin d’année.
Le PR de la Balance (2001) est un point noir qui a été souligné par VEOLIA malgré l'installation d'une 4ème pompe en 2009 mais pas par la DAF car le débordement qui s'est produit en 2009 s'est produit à la suite de fortes pluies. L'évaluation de la DAF est binaire « Conforme ou Non Conforme » ce qui pourrait faire penser à une exigence maximum mais elle ne concerne que la collecte totale par temps sec.

Les stations d'épuration de Chemin Charrette et de Grand Bois ne sont actuellement pas conformes aux prescriptions administratives.
Les eaux usées sont traitées par :
- la station d'épuration de Chemin Charrette (située à Saint-Pierre) : 80 000 EH (équivalent-habitants), et actuellement 50% seulement des rejets sont conformes.
- La station de prétraitement de Grand Bois (2 000 EH) est absolument inefficace, rejet direct à la mer. La préfecture a mis en demeure la commune de Saint-Pierre de mettre en conformité cette installation vétuste. Il est à ce jour programmé de supprimer cet ouvrage et diriger les effluents de la zone de Grands Bois sur la STEP de Pierrefonds. Un marché d’études pour la réalisation de ce raccordement sera lancé prochainement.

Les effluents de la ville du Tampon transitent par le réseau public d'eaux usées de Saint Pierre et sont assainis à la station d'épuration de Chemin Charrette.
Le rejet de l'eau traitée se fait dans l'Océan Indien. Les boues résiduelles d'épuration sont mises en décharge.

Les travaux pour l’extension de la STEP portant sa capacité à 100 000 eq/hab ont débuté. La durée des travaux est estimée à 2 ans.
Les eaux usées de Grands-Bois seront envoyées à la STEP de Pierrefonds.

Un gros problème : le séchage solaire des boues de la STEP qui entraîne des odeurs pestilentielles dans le secteur.
L’Association Citoyenne et la Srepen demandent des explications. L’Asssociation Citoyenne ne comprend pas qu’on en soit arrivé à cette situation invivable pour les riverains.
VEOLIA est à juste titre préoccupé par ce problème. Le problème est posé par les effluents agro-alimentaires avec fermentation.
Il n'y a toujours pas de filière pour les graisses.

M. Guillot (VEOLIA) indique qu’une unité de chaulage mécanique des boues de la STEP a été mise en place il y a deux semaines (vers le 7 juin) pour résoudre le problème d’odeurs. Il prétend que ce procédé fonctionne plutôt bien.
La mairie a commandé à l’Observatoire Réunionnais de l’Air des analyses de la qualité de l’air dans la zone.
Une étude est menée avec l’entreprise titulaire du marché de travaux d’extension de la STEP sur la mise en place d’une nouvelle unité de désodorisation plus fonctionnelle.

Ce séchage solaire de boues n’est sûrement pas une première mondiale ! L’association Citoyenne indique ne pas comprendre que l’on n’ait pas pris la peine de contacter d’autres structures de même type en milieu tropical et mieux prévu les conséquences, ou de faire un test préalable à petite échelle.
Résultat : des conséquences désastreuses pour la population environnante, et finalement un coût élevé pour essayer de pallier en urgence aux problèmes. Une imprévoyance anormale, qui coûte finalement bien cher.

Au 1er janvier 2012, il est prévu l’épandage de 50% des boues « séchées » avec chaulage (car sol acide), ce qui exige un régime dérogatoire vu la teneur en métaux élevée de nos sols.


Source Veolia

Il faut noter qu'en 5 ans, de 2005 à 2010, la facture de l'abonné a plus que doublé.

Contrat d’affermage pour le traitement des eaux usées
Le nouveau contrat d’affermage pour la gestion de la station d’épuration qui a débuté au 1er janvier 2010 a été attribué à Véolia pour une durée de 8 ans. Le nouveau tarif pour le traitement des eaux usées est de 0,36 €/m3.
Les principales obligations du fermier sont:
- le fonctionnement, la surveillance et l’entretien des installations du service (Poste de la Balance renforcé, extension de la station d’épuration de Pierrefonds, 4 fosses semi collectives, unité de traitement de la ZAC Cap Austral),
- la prise en charge de l’évacuation et du traitement des résidus d’épuration,
- le renouvellement des équipements électriques et électromécaniques,
- l’information courante de la Ville sur la bonne marche de l’exploitation et sa qualité globale,
- la fourniture à la Ville de conseils, avis et mises en garde sur toutes les questions intéressant la bonne marche de l’exploitation et sa qualité globale.
- le suivi des rejets industriels,
- la mise en œuvre d’un plan d’épandage de 50 % des boues produites,
- l’organisation d’un plan de communication sur le service et ses ouvrages,
- la pérennisation de la certification ISO14000.

(Avec extraits du compte-rendu Services techniques Mairie de Saint-Pierre que nous remercions)

acsp - 15:12 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 4 commentaires

Jeudi 17 Septembre 2009

Pour quand une eau à boire conforme à Saint-Pierre ?

Nous avions informé et fait des propositions

En 2007, l'association Citoyenne de Saint-Pierre avait mis en demeure la Mairie de Saint-Pierre de fournir une eau réellement potable, conforme à la loi.
Le bulletin DRASS sur la "Qualité des eaux" 2008, parvenu dans nos boîtes en septembre 2009 (visiblement il existe malheureusement un manque criant de personnel dans certains services publics) confirme à tout le public ce que nous avions dénoncé. Nous avions dès 2007 demandé un traitement des eaux polluées des forages "La Salette" au charbon actif. Il serait intéressant que la Mairie informe la population de l'échéancier pour qu'enfin une eau conforme soit servie aux habitants qui paient pourtant des taxes en grosse augmentation.

Que l'on cesse de nous ressortir le bla bla "Les teneurs en pesticides restent modérées et inférieures à 20% de la valeur sanitaire maximale recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé (2 μg/l). L’eau distribuée peut continuer à être utilisée pour la boisson et la préparation des aliments."
Nous savons bien que l'accumulation des doses de pesticides dans l'organisme humain ne peut qu'être finalement nocive. Et la loi précise bien que, pour qu'une eau soit conforme en France, la limite en pesticide est 0,10 μg/l.
Et puisque tout serait alors idéal dans le meilleur des mondes, pourquoi réagit-on enfin pour réaliser le traitement au charbon actif ? Le Code de la Santé publique, il ne servirait donc à rien ? Il est clair que ne plus pouvoir fournir de l'eau poserait un problème très grave aux élu(e)s ... Soyons donc sérieux, il y a urgence à fournir une eau conforme, la situation est actuellement illégale.

Extrait du document DRASS :


 

acsp - 15:11 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 1 commentaire

Lundi 29 Juin 2009

EAU infos

Juin 2009

Saint-Pierre, station balnéaire, faisait encore l'actualité ce vendredi 19 juin, ses plages étant à nouveau interdites à la baignade, excepté celle du centre-ville. Aucune explication n'est donnée par la CIVIS, signe que la transparence est toujours inexistante dans cette collectivité.

Nous vous informons que la Commission des Services Publics Locaux pour l'Eau s'est réunie jeudi 18 juin en mairie de Saint-Pierre. L'Association Citoyenne de Saint-Pierre en a été exclue en 2008, suite à notre demande officielle à toutes les autorités (Etat, Mairie) de fournir à la population une eau conforme. En effet, nous avions découvert que l'eau issue des forages La Salette et alimentant environ le 1/3 des habitants, est contaminée par la déséthylatrazine provenant d'un herbicide, et ce, au-delà de la limite de conformité.
Dans une attitude constructive, nous avions même contribué à la rédaction du courrier d’information adressé par Veolia aux abonnés concernés.

Visiblement trop susceptible, et étonnamment vexé par notre demande d’eau potable conforme à la réglementation, le maire de Saint-Pierre, nous a exclu de cette commission en 2008 (pour nous remercier ?… humour) pour nous remplacer par l’Orgeco, association de consommateurs, dont l’ex-représentant médiatique est désormais embauché par la CIVIS … Il faut savoir qu’aucun représentant de cette association n’a été présent hier à la commission, alors que, lorsqu‘elle en était membre, l’association citoyenne de Saint-Pierre avait eu une présence systématique et était d’ailleurs reconnue pour son étude des dossiers. Bon, nous ne sommes pas des « béni-oui-oui », et ne sommes pas subventionnés …

Comme nous l’avions demandé déjà en 2007, le traitement au charbon actif devrait être réalisé. En effet, le procédé de dilution des eaux contaminées des forages « La Salette » réalisé en 2008 par la commune, n’est pas satisfaisant, en particulier lors des épisodes de turbidité de l’eau du Bras de la Plaine. Et la teneur en déséthylatrazine dans l’eau des forages est supérieure à la limite de conformité de 0,10 microgramme par litre et ne va pas malheureusement disparaître ..
Enfin une nouvelle positive : les études ont été lancées par la commune (bureau d’études SAFEGE) et un 1er rapport lui sera transmis fin juin/début juillet. Il est prévu une station de traitement au charbon actif des eaux polluées des forages « la Salette » et un réservoir pour augmenter la capacité de stockage. Projet de l’ordre de 7 millions d’euros .. nous allons tous devoir payer .. cela montre, si besoin en était, que tenter de guérir coûte beaucoup plus que prévenir !

La santé de la population est une priorité, et à notre avis, doit passer avant les fêtes ! Saint-Pierre doit « se bouger » pour fournir aux citoyens une eau conforme, et nous serons vigilants sur la réalisation effective du traitement de ces eaux polluées par la déséthylatrazine, issue d’herbicide.

Nous avons aussi appris le démarrage du traitement des boues à la station d’épuration. Aussi une bonne nouvelle.

Article de 2007 :
citoyennedestpierre.viabloga.com/news/l-eau-une-probleme-de-sante-publique-a-saint-pierre

acsp - 12:53 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 4 commentaires

Mercredi 27 Août 2008

A suivre !

des augmentations qui donnent froid dans le dos

L'effet sera pour certains celui d'une douche glacée. On annonce en effet une augmentation de l'eau à la Réunion à partir du 1er janvier 2009. Si cela était confirmé, elle (ne) serait (que) de 65% à Saint-Pierre. C'est le moment de vérifier les canalisations et les robinets qui fuient. On peut aussi installer tout un arsenal pour limiter la consommation d'eau qui reste nettement supérieure par habitant à celle de la métropole alors que le prix est inférieur. Vous passerez votre voiture un peu moins souvent à la douche. Tant pis pour la belle ! Pourquoi une telle augmentation ? Il faut bien mettre aux normes, un réseau vieillissant, une demande accrue et des installations d'épuration des eaux usées. Et tout ça a un coût.

acsp - 14:51 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Vendredi 12 Octobre 2007

Herbicide dans l'eau des forages La Salette

Veolia informe

Nous apprécions que les abonnés concernés soient officiellement informés, et de façon claire, au sujet de l'eau qui leur est distribuée. Nous avons toujours pensé que le mieux est d'informer et ne pouvons qu'encourager une communication régulière. Membre de la Commission Consultative des Services Publics Locaux de la ville de Saint-Pierre, nous ne manquerons pas de vous tenir informés, dès l'obtention des résultats des tests de dilution.

→ plus

suite de l'article

acsp - 18:55 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Mercredi 10 Octobre 2007

L'eau est de mauvaise qualité

raison de plus d'acheter un filtre

    Nous avions écrit dans un article précédent ( 27.06.07) "faire des économies c'est facile",rubrique "actualités" que le recours a un filtre permettait de faire de substantielles économies mais aussi de prendre soin de sa santé. Presque prémonitoire à en juger la qualité ou plutôt l'absence de qualité dûe à une pollution rampante sur certains sites de Saint-Pierre. On diluera certes mais le ver est dans le fruit. Alors équipez-vous d'une fontaine avec filtre plutôt que de vous surcharger de bouteilles en plastique ( pensez aux déchets ) et pas forcément plus rentables d'après notre étude. Sans faire de publicité ( si vous trouvez aussi bien voire mieux ailleurs, n'hésitez pas à nous communiquer les coordonnées ) il en existe plusieurs modèles chez Biodiet, à l'angle de la rue du Four à Chaux et de la rue Isautier ( à côté de la Galerie 13 bis ) attention fermeture samedi après midi.

acsp - 13:22 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Mardi 18 Septembre 2007

Herbicide dans l'eau Saint-Pierroise

Ne croyez pas que notre île soit totalement à l'abri de pollutions. On a déjà détecté dans une bonne partie des captages d'eau de la Réunion, des pesticides ou nitrates, et ne rêvons pas, cela ne fera qu'empirer. Pour notre part, nous avons du, le 7 juillet 2007, mettre en demeure le maire de Saint-Pierre de respecter la réglementation concernant la pollution de l'eau issue des forages "La Salette" et desservie à près de 35 % des abonnés de la ville.

→ plus

suite de l'article

acsp - 11:17 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 4 commentaires

Jeudi 16 Août 2007

On aimerait comprendre

Mots-clés :

Les élu(e)s de Saint-Pierre sont maîtres dans l’art des paradoxes ! Alors que la revue municipale sur papier glacé affiche « Economie, les grands projets », la page de couverture illustre un gaspillage éhonté d’eau potable.

→ plus

suite de l'article

acsp - 22:24 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Vendredi 13 Juillet 2007

Herbicide dans l'eau des forages La Salette

La mairie de Saint-Pierre réagit

Comme promis, nous vous informons de la suite réservée à notre courrier concernant le dépassement de limite de conformité en déséthylatrazine (issu de l’utilisation d’herbicide) dans l’eau distribuée aux habitants alimentés par les forages La Salette, soit 35 % de la population Saint-Pierroise. 

 

M. David Lorion, adjoint à la mairie de Saint-Pierre, qui doit gérer cette situation, nous a reçu pour nous tenir au courant, en toute transparence, des actions que la mairie va mettre en œuvre. 

 

1. A la prochaine facture d’eau, les abonnés concernés auront un courrier d’information précisant la situation, l’accord DRASS pour la poursuite de la distribution de cette eau, et bien sûr les mesures obligatoirement prises (comme l’exige la réglementation) pour que la conformité soit rétablie au plus tôt. 

 

Parallèlement, la mairie informera le comité de bassin.

 

Il faut que tout le monde comprenne bien. S’il faut agir immédiatement face au dépassement de la teneur en pesticides, il faut penser que vu l’évolution lors de la décennie écoulée, dans moins de 20 ans, si rien n’est fait, si l’agriculture ne se raisonne pas, la teneur en nitrates dépassera aussi la limite des 50 mg/L et l’eau ne sera plus potable. Ce phénomène n’est pas localisé uniquement à Saint-Pierre mais devient un phénomène général. Ce que l’on introduit en excès dans le sol se retrouve dans notre eau.

 

2. Un programme renforcé de surveillance (pesticides et nitrates) sera mis en place, directement sur le 3 forages La Salette et aussi sur le réservoir mélange qui dessert la population. L’engagement d’un travail harmonisé DRASS, Mairie, Veolia est pris par la mairie.

 

M. Lorion a réitéré son engagement d’affichage public en mairie des résultats, conformément à la réglementation. 

 

3. Quelles sont les mesures correctives pour diminuer la concentration des polluants ?

M. Lorion pour la mairie a demandé à Veolia de procéder le plus rapidement possible au mélange des eaux du réservoir des Casernes à celui de la Salette. Par dilution, on abaisse ainsi la concentration de la déséthylatrazine au dessous de la valeur maximale admissible de 0,10 microg/L.

 

Cette solution d’utiliser le réservoir des Casernes n’est que provisoire car lors de la fin d’année l’approvisionnement en eau risque d’être limité, mais le forage Frédeline qui sera mis en service d’ici là prendra le relais pour le mélange avec les eaux de La Salette. 

 

M. Lorion s’engage à nous informer de l’évolution de la situation, ce que nous retransmettrons bien évidemment sur le blog. Nous l’en remercions car une eau potable, c’est la santé des habitants préservée. Nous remercions aussi les personnels de la DRASS qui ont répondu à nos courriers et demandes d'information en toute transparence, ce qu'il faut aussi signaler.

acsp - 00:32 - rubrique Saint-Pierre EAU - Version imprimable - Permalien - 1 commentaire

Plus d'articles :

Calendrier

Juillet 2012
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Bienvenue. Rejoignez nous, exprimez vous ! acsp974@orange.fr

Liens utiles

Archives par mois