S'identifier - Contact

Association Citoyenne de Saint-Pierre, Ile de la Reunion
Des habitants de St-Pierre et de l'île de la Réunion, qui s'expriment

OUI à la Réunion, patrimoine mondial UNESCO. MERCI à toutes et tous qui par leur courageuse et historique mobilisation ont permis la REINTEGRATION de la Plaine des Sables dans le BIEN à classer et veillent à sa préservation. VIGILANCE ! THANK YOU. Merci de nous aider par votre adhésion. VIDEOS on http://www.dailymotion.com/ACSP

Utilisation facile du blog, colonne de droite : 1/ INDEX des rubriques avec articles ordonnés par thème 2/ Par mot : pour rechercher un article contenant un mot : dans Recherche, colonne de droite, sélectionner Toutes rubriques, et dans la case vide au-dessous, taper le mot souhaité, puis clic sur Chercher

Un patrimoine inestimable toujours menacé



La richesse environnementale de la zone menacée par le projet de forages "géothermiques de la Plaine des Sables-Chisny".

Parmi les marronniers préférés de la presse locale, la saison des letchis des mangues et des goyaviers. Rien sur la floraison des myosotis de Bourbon qui pourtant bat son plein actuellement et reste un régal pour ceux qui prennent le temps de regarder.

Le myosotis de Bourbon (Cynoglossum borbonicum) est une plante endémique de la Réunion. Cette plante est un peu l’emblème de la Plaine des Sables puisque ce n’est pratiquement que dans ce secteur qu’on la trouve. Cela est d’autant remarquable que cet écosystème s’est, dit-on, probablement développé en moins de 1000 ans, date de l’éruption du Piton Chisny qui aurait été violente au point d’y supprimer toute vie.

Les myosotis fleurissent d’Octobre à Janvier. Leurs fleurs sont habituellement blanches, bleues, ou bleues et blanches. Dans la zone de Pas des Sables, on peut y trouver des panachages avec la couleur violette.


Dans la Plaine des Sables, avec en fond le Chisny

Contrairement à ce qu’on pourrait croire l'endroit le plus fourni en myosotis n’est pas exactement dans la première zone observable de la Plaine des Sables, mais sur le site projeté du forage MF1.


A gauche, le Chisny et en face, le Demi-Piton

Visiblement l’endroit a été entretenu par l’ONF car on n’y trouve quasiment pas les plantes invasives habituelles (pissenlits ou chicorée).

Plus loin sur le site projeté du forage MF3, ce sont les oiseaux verts, ou zoiseaux lunettes (Zostérops de la Réunion Zosterops olivaceus, oiseau endémique de la Réunion) qui sont faciles à observer en train de se gaver du suc des fleurs jaunes. Ils effectuent des migrations altitudinales pour suivre la floraison des fleurs jaunes.


Merveilles de la nature, menacées.
Quel dommage que nos élus (et le Parc National) se refusent à lever les menaces qu’ils y font peser (forages, hôtels, péages).

acsp le 23.11.09 à 20:47 dans SAUVEGARDONS la Plaine des Sables (Menace géothermique) (Pétition 16 000 signatures) - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

Lien croisé

La Plaine des Sables intrigue toujours… - Le blog de Jacqueline Dallem : "http://citoyennedestpierre.viabloga.com/news/un-patrimoine-inestimable-toujours-menace"

Anonyme - 04.12.09 à 01:43 - # - Répondre -

Lien croisé

geologie - Le blog de Jacqueline Dallem : "urtant… elle est là et quand on s’approche, on remarque que les pétales sont à la fois bleus et blancs. Il s’agit du « Myosotis de Bourbon Â». La menace de forages destinés à récupérer de la chaleur par géothermie inquiète ... http://citoyennedestpierre.viabloga.com/news/un-patrimoine-inestimable-toujours-menace "

Anonyme - 24.07.17 à 16:40 - # - Répondre -

Commenter l'article

Bienvenue. Rejoignez nous, exprimez vous ! acsp974@orange.fr