S'identifier - Contact

Association Citoyenne de Saint-Pierre, Ile de la Réunion
Des habitants de St-Pierre et de l'île de la Réunion, qui s'expriment. Exceptionel à La Réunion, une association environnementale libre et indépendante (non subventionnée ni liée à quiconque !)

OUI à la Réunion, patrimoine mondial UNESCO. MERCI à toutes et tous qui par leur courageuse et historique mobilisation ont permis la REINTEGRATION de la Plaine des Sables dans le BIEN à classer et veillent à sa préservation. VIGILANCE ! THANK YOU. Merci de nous aider par votre adhésion. VIDEOS : www.youtube.com/channel/UC3-iNdvmvK-bWlMnbYiG4jw et http://www.dailymotion.com/ACSP

Utilisation facile du blog, colonne de droite : 1/ INDEX des rubriques avec articles ordonnés par thème 2/ Par mot : pour rechercher un article contenant un mot : dans Recherche, colonne de droite, sélectionner Toutes rubriques, et dans la case vide au-dessous, taper le mot souhaité, puis clic sur Chercher

Que CACHE le Conseil départemental de la Réunion ? 2019 année opaque ou transparente ?

Pourquoi ce vilain "missouk" pour privatiser "nout patrimoine" ! Actualisé 01/01/2019

Ce 1er janvier 2019, la Ministre de l'Outre-mer, Madame Annick Girardin, lors de ses voeux à l'Outre-mer a indiqué que 2019 sera l'année de la transparence !

Nous prenons donc date !

La présidence a changé au Conseil départemental de la Réunion, mais pourtant les méthodes opaques perdurent.

Le discours minable du président de ce conseil (rejetant toujours la faute sur l'Etat) lors de la dernière visite de la Ministre de l'Outre-mer n'avait trompé personne.
Nos élus locaux sont les premiers responsables, et ces élu(e)s (la parité est de mise) ont au moins réussi quelque chose : se faire détester. Nous prévoyons que ce rejet des politiciens en place ne pourra que s'amplifier avec le mode de gestion opaque comme celui que nous relatons au sujet du fameux projet Bioparc.

Le Conseil départemental de la Réunion a osé accorder une concession de 8,5 ha dans la forêt publique d'Etang-Salé à un privé pour un projet de parc animalier, que nous nommons "prison d'animaux". Et contre lequel, une action juridique est toujours en cours à la Cour d'appel administrative de Bordeaux.

Le 23 juillet, nous avons envoyé au Conseil départemental une demande de copie de ce contrat de concession.
La demande est restée sans réponse.
Le 04 octobre 2018, rebelote, cette fois courrier déposé directement au Conseil départemental, avec cachet faisant foi.



Ce 27 décembre 2018, soit plus de 5 mois après notre 1ère demande, aucune réponse.
C'est cela la "démocratie" à la Réunion ?
Le missouk ?
Personne n'a donné aux élu(e)s un "chèque en blanc" pour disposer du patrimoine naturel de la Réunion à leur guise, sans même consulter la population.
La forêt est un Bien commun, ce n'est pas la propritété personnelle de quelques élu(e)s !

POURQUOI le président du Conseil départemental refuse-t-il de rendre public le contrat de concession à Bioparc ? Qu'a-t-il à cacher ?
8,54 ha de la parcelle forestière N°AN52 envolés du domaine public !

Il y a de quoi s'interroger lorsque l'on observe la collusion d'intérêt avec le fauconnier porteur de projet dans les manifestations organisées par ce même Conseil départemental !!!

Pour exemple récent, la fameuse manifestation "Au bonheur des enfants" du 19 au 22 décembre 2018 au Jardin de l'Etat à Saint-Denis.



- Une belle zone de volière a été prévue pour le fauconnier
- Les vols des faucons ont été présentés comme faisant partie des "temps forts" des animations permanentes sur les 4 jours


Voilà ce qu'organisent nos élu(e)s locaux ! Offrir au fauconnier porteur du projet de prison d'animaux Bioparc, une vitrine pour attirer les enfants avec des rapaces importés et soumis à leur "maître".


Pygargue ... esclave.


21/12/2018 JT Reunion1
Comment attirer les enfants avec un rapace importé prisonnier.
Hibou grand duc, un rapace ... nocturne ....

Dans une île qui a connu l'esclavage humain, que le Conseil départemental de la Réunion mette en avant l'esclavage animal pour le business est une honte.
Qu'il mette en avant l'importation de la fauconnerie (qui n'est pas "nout tradition") en est une autre.
Qu'il permette à un businessman d'attirer les enfants pour se forger petit à petit sa clientèle est un scandale de plus.

De la "nature en boîte", ce serait cela l'éducation au milieu naturel qu'il faudrait pour les enfants de la Réunion ?
Pitoyable et indigne, voilà ce qui ressort de ce Conseil départemental.
Et sournois vu le refus de la transparence !

L'Association Citoyenne de Saint-Pierre-REUNION et l'ACPEGES ont saisi la Commission d'accès aux documents administratifs (CADA) pour obtenir le contrat de concession que le Conseil départemental CACHE, et nous le rendrons PUBLIC !

acsp le 27.12.18 à 14:05 dans Nature Faune Flore Infos - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

zot i koné le dicton: don in pie i ve le caro..!  2019 plus de pitié pour les canards boiteux..!!.

piton bleu! - 02.01.19 à 11:17 - # - Répondre -

Commenter l'article

Bienvenue. Rejoignez nous, exprimez vous ! acsp974[at]gmail.com