S'identifier - Contact

Association Citoyenne de Saint-Pierre, Ile de la Reunion
Des habitants de St-Pierre et de l'île de la Réunion, qui s'expriment

OUI à la Réunion, patrimoine mondial UNESCO. MERCI à toutes et tous qui par leur courageuse et historique mobilisation ont permis la REINTEGRATION de la Plaine des Sables dans le BIEN à classer et veillent à sa préservation. VIGILANCE ! THANK YOU. Merci de nous aider par votre adhésion. VIDEOS on http://www.dailymotion.com/ACSP

Utilisation facile du blog, colonne de droite : 1/ INDEX des rubriques avec articles ordonnés par thème 2/ Par mot : pour rechercher un article contenant un mot : dans Recherche, colonne de droite, sélectionner Toutes rubriques, et dans la case vide au-dessous, taper le mot souhaité, puis clic sur Chercher

Notre réponse (avec justificatifs) face aux affirmations de la Région dans le JIR du 2 juin

L'association citoyenne, sereine, continue à informer !


Un site exceptionnel à sauvegarder ! (Photo Hervé Douris) 194 ko
Inimaginable d'abîmer un site aussi beau !

Suite à des propos étonnants du vice-président de la Région et du directeur de l'ARER, parus dans un journal le lundi 2 juin, l'Association citoyenne de Saint-Pierre, poursuit son chemin dans le sens qui est le sien, celui d'une information claire, argumentée et transparente, avec une pétition dont le nombre de signataires ne cesse de croître.
Association apolitique, sans subvention de quiconque, ceci explique peut être cela.
La population sait lire, et a très bien compris notre action, avec des objectifs explicites sur la pétition.
 
Aussi nous avons demandé dès le 2 juin 2008, au JIR et au QUOTIDIEN de bien vouloir publier cet article d'information-réponse illustré ci-dessous. 
On peut aussi télécharger en format pdf (1,7 Mo).
citoyennedestpierre.viabloga.com/files//2008_06_02_Association_Citoyenne_de_Saint_Pierre_Reponse_a_la_Region.pdf
Finalement, merci la Région et l'ARER (présidée par ... la Région), elles nous donnent ainsi l'occasion de poursuivre avec force détails notre objectif d'information. La politique du "missouk", non merci, pas pour nous.

Un grand merci !
Les pétitions continuent à arriver par la poste aussi bien des résidents de la Réunion, que du monde entier comme par exemple récemment d'Australie ou du Canada, en version anglaise.
Un petit coucou en passant aux Réunionnais qui font leurs études ou travaillent en métropole ou à l'étranger !
Thanks a lot for your help to demand 
- that "Plaine des Sables" becomes an aera worthy of U.N.E.S.C.O. worlwide heritage
- that neither drilling, nor geothermic power station construction should be allowed in this naturel area.

Notre article du 2 juin en réponse à la Région.
L’association citoyenne informe.

A ce jour, près de 7000 signataires ont approuvé les objectifs de la pétition lancée par l’association citoyenne de St Pierre :
- que la « Plaine des Sables » fasse partie du Bien à classer au Patrimoine mondial de l’UNESCO
- qu’aucun forage, ni centrale géothermique ne soient réalisés dans cette zone naturelle.
Ces objectifs sont clairs et précis, ils ont été vus par tous les signataires, et la pétition a été même traduite en 4 langues pour une bonne compréhension de tous les touristes rencontrés.
Chacun peut se rendre compte que c’est un véritable plébiscite en faveur d’une zone naturelle exceptionnelle, patrimoniale et touristique, que l’UNESCO devra prendre en compte.
Alors que nos amis Mauriciens font tout leur possible pour obtenir un deuxième site classé au patrimoine Mondial, comment imaginer que notre site emblématique de la Plaine des Sables en soit exclu ?

La ressource géothermique ?
Une rencontre technique s’est déroulée du 20 au 22 avril 2005, entre les experts scientifiques qui ont participé aux études préalables (PB Power, universités de La Réunion et de Clermont-Ferrand) et l’ensemble des acteurs du projet (Région, Département, ARER, Direction de la Recherche et Technologie, ANTEA).

Ils ont conclu que « la surface de la zone plane située à l’Est du Piton Chisny pourrait permettre le développement ultérieur, en cas de succès, d’un projet géothermique d’une taille de puissance de l’ordre de 20 MWe (puits, équipements de surface et centrale) » (page 28 du MEMOIRE EXPLICATIF du projet géothermique).

Le site de l’ARER (Agence Régionale de L'Energie Réunion) rappelle aussi ce potentiel :


Quand C.Rat, directeur de l’ARER, jongle avec les MW comme avec des quilles, il y de quoi s’interroger. De plus, le document « Bilan énergétique 2006 à la Réunion » disponible sur le site internet de l’ARER précise, à la page 10, que la puissance électrique totale installée est de 572 MW.
(20/572)x100 = 3,5%


Alors quand C.Rat fait mine de ne pas comprendre ou de ne pas savoir calculer, et parle de désinformation « je ne sais pas ou ils ont vu ce chiffre », il s’agit d’un mensonge conscient, ou sur ordre. Nous avons eu le souci de contacter M. Rat, fin 2007, qui nous a répondu « je ne suis pas habilité en tant qu’ARER à délivrer des informations sur le projet géothermique Réunion. » Mais il a eu l’intelligence de nous renvoyer sur la fiche géothermie de l’ARER où est pourtant bien mentionné le chiffre de 20 MW. Qui désinforme ?



Nous pouvons comprendre la situation difficile de M. Rat , le président de la Région, maître d’ouvrage du projet, est aussi président de l’ARER. Et chacun connaît la situation catastrophique de l’emploi à la Réunion.

Quant aux forages d’exploration et la retenue collinaire de 4000 m3, le conseil scientifique du parc national a été clair :
« atteintes lourdes et non réparables au milieu naturel notamment du fait de :
- la conduite d’opération continue(24h sur 24) et durables (18 à 24 mois) accompagnée d’une rotation de camion citernes et véhicules techniques ;
- la remise en état très problématique des espaces bouleversés compte tenu de la minceur de l’étude d’impact et de l’absence de savoir faire propre à ce milieu
»

Quant à la décision du Bureau du Parc national Réunion, mentionnée par P. Berne, qui a validé les forages le 17 octobre 2007, cette décision n’a même pas fait l’objet d’une aux membres du Conseil d’administration !
Ce sont quelques membres d’un bureau qui décident en toute opacité, bureau dans lequel vous retrouverez par exemple la Région …
Et de la même façon, l’exclusion de la Plaine des Sables de la zone à inscrire au patrimoine mondial, là encore, s’est déroulée « en missouk », sans même en informer le Conseil d’administration !
Il apparaît une évidence : le Parc national Réunion, avec un tel fonctionnement ne pourra jamais obtenir l’adhésion de la population.


La Région parle de restauration écologique. Le document, « Guide pour la restauration écologique indigène » publié par l’ONF en décembre 2005, précise à la page 70, que « la restauration écologique est à l’heure actuelle dans une phase expérimentale »

Chacun peut se faire sa propre opinion en allant voir le test réalisé il y a 4 ans, au piton Lacroix.

Salazie ?
Un forage a déjà été effectué en 1986 (SLZ1). C’est le seul site géothermique avéré à la Réunion avec 192°C à 2100 mètres de profondeur, avec un gradient thermique triple du gradient normal. La technique des roches sèches fracturées ou encore EGS (système géothermique stimulé) est actuellement mise en œuvre et soutenue par l’Europe à Soultz, France. La stratégie nationale de recherche énergétique, consultable sur le site du Ministère de l’industrie est claire :
« Le développement des technologies EGS dans les îles telle que la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion qui sont en périphérie ou à proximité des champs hydrothermaux classiques, constituent un atout considérable pour la production d'électricité dans ces territoires sur le long terme, du fait des gradients géothermiques très élevés. »
http://www.industrie.gouv.fr/energie/recherche/geothermies.htm
Alors que La Réunion se veut « terre d’expérimentation et d’excellence » par le projet GERRI, la Région et l’ARER seraient-elles GERRI incompatibles ?

Complément du 13 juin 2008 :
VIDEO de la mise en service du projet EGS à Soultz, inaugurée par le premier ministre !
http://www.dailymotion.com/video/x5rmmu_geothermie_news

Quand à la centrale, qui peut croire sérieusement aux propos énoncés dans la presse par différents intervenants ?
28/12/07 JIR P. Berne, vice-président de la Région « on peut aussi imaginer la centrale dans le fond de la Rivière de l’Est, vers la Savane Cimetière. Elle serait alors visible uniquement du point de vue de l’oratoire Sainte-Thérèse. Il faudra la faire la plus basse possible et la camoufler au mieux, avec du basalte ou en végétalisant. Elle pourrait aussi être implantée sur un second site entre le piton Chisny et l’enclos. »
9/05/08 JIR Daniel Gonthier, président du Parc, se voulant rassurant : (…) Si usine il devait y avoir un jour, elle serait construite dans le fond de la rivière de l’Est.(note de l’ACSP : zone d’où le Parc veut actuellement « virer » l’élevage pastoral et centenaire du volcan).
2/06/08 JIR P. Berne « Une usine serait possible par exemple dans les pâturages à coté de la route du Piton de l’Eau »

Comment faire un cheque en blanc (11 millions d’euros et plus si .. « syndrome hollandais », mais on vous rassure .. l’incertitude est déjà prévue, 30% au minimum sur les forages ..) pour forages et retenue collinaire alors même que l’implantation de centrale relève d’une improvisation totale ?

N’oublions pas l’acheminement de l’énergie, qui là encore, est sujet à de multiples hypothèses … Dans son mémorandum du 26 septembre 2007, le conseil scientifique du parc mentionnait des lignes de transport aériennes ! Aujourd’hui M. C.Rat parle de lignes « enfouies » sans que l’on sache si des études ont été entreprises entre-temps.
Nous avons informé de la localisation précise des travaux, à la fois lors de nos rencontres avec la population et sur notre blog. L’appel d’offres pour les travaux de forage et retenue lancé le 8/12/2007 précise « forages du prospect de la Plaine des Sables » : la Région joue à cache-cache avec l’intitulé « Plaine des Sables ». Il y a une volonté manifeste de la Région d’entretenir une confusion.



Les signataires de la pétition ne sont pas dupes : Ils demandent la réintégration immédiate de TOUTE la zone de la Plaine des Sables dans le périmètre proposé au classement au patrimoine mondial.



A gauche : Page 361 du Dossier de candidature UNESCO : Zone pouvant être amenée à recevoir des installations (forages, conduites de liaisons, centrale) dédiées à l’exploitation géothermique (vert) ! Cette zone va même bien au-delà de la zone ôtée du classement Patrimoine mondial, en s’étendant sur toute la Savane Cimetière !
A droite :  Page 17 du Dossier de candidature UNESCO :Toute la zone de la Plaine des Sables ne fait plus partie de la zone à inscrire au Patrimoine mondial de l’UNESCO !

Contrairement à la Région notre premier objectif a été d’informer le public, en pleine transparence.
Le choix d’une pétition papier répond à notre volonté d’informer sur le terrain avec des documents vérifiables, pour que chaque signataire s’engage en connaissance de cause.
Le blog (http://citoyennedestpierre.viabloga.com/ ) a permis d’informer au delà de notre petite, mais magnifique île. Nos signataires, à la Réunion, ou lointains (même d’Australie, du Canada ..) ont du faire l’effort d’imprimer la pétition, et de nous la faire parvenir par voie postale.
C’est incontestablement le signe d’une grande motivation.
Merci infiniment à toutes celles et ceux, inconnues et connu(e)s, qui nous rejoignent.
La pétition se poursuit.

Finalement, les presque 7000 signataires de la pétition ont bien plus de bon sens que ne semble le percevoir la Région et ses disciples.

L’association citoyenne de Saint-Pierre.
http://citoyennedestpierre.viabloga.com/
acsp974@orange.fr 

acsp le 09.06.08 à 03:13 dans SAUVEGARDONS la Plaine des Sables (Menace géothermique) (Pétition 16 000 signatures) - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

Conseil regional: prerure, seulement 20 MW !

Il faut demander au vice president de la Région au directeur de l'ARER de consulter la plaquette du prerure sur ....le site de la Région:

la géothermie c'est seulement 20 MW ....

Anonyme - 04.06.08 à 21:33 - # - Répondre -

Conférence de l'ARER au centre ALPHA

Incroyable conference de l'ARER mardi 3 juin au centre ALPHA:  Le theme etait: l'energie thermique des mers. Au depart ca commencait bien: "developpement durable", "baril de petrole", "lotonomi energetique".

avec quand meme plus d'images de synthese que de vraies images ( JT de france2 sur le pelamis et qq photos aeriennes d'hawai).

Là ou ca a commencé à partir en vrille c'est lorsque le directeur technique de l'ARER (assoc 1901, qui a entre autres objectifs de "préserver les ressources énergétiques") s'est lancé dans la  suggestion d'expedier au Japon de l'eau alimentaire à 4,5 US$ la bouteille de 1,5 litres alors même que le rechauffement climatique tant denoncé par M. Paul Verges (President de  l'Observatoire national des effets du réchauffement climatique ONERC) est causé par ces mêmes visions courtermistes des echanges mondiaux type "fraises espagnoles sous serres, expediées dans le monde avec un bilan carbone desastreux".

Par la suite ca s'est corsé lorsque la geothermie à la plaine des sables, et non pas ailleurs, a ete expliquée comme une "necessité imperieuse d'aller vite", tout en disant dans le meme temps que les économies d'energies (30 à 40 Mw sur les seuls chauffe eau electriques qu'on a importé en 2007) n'etait pas une priorité ... en raison des inerties.  =>

  • Les inerties sont plus difficiles a surmonter que le saccage d'un site succeptible d'etre classé à l'UNESCO.

  •  les inerties (lesquelles?) coutent plus d'être surmontées, que le manque à gagner d'un classement UNESCO. Alors que les Mauriciens font tout pour obtenir un nouveau site classé ....

En resumé un grand écart qui montre que le developpement harmonieux de la Reunion a été mis de coté. Ca rappelle l'histoire de la compagnie des indes  pour qui l'établissement d'un comptoir à la RUN avait juste pour but de servir les interêts de la compagnie.

Anonyme - 04.06.08 à 21:40 - # - Répondre -

Envoyez la pétition directement à l’Unesco

courrier des lecteurs paru dans le JIR du 5 juin 08

L’Association citoyenne de Saint-Pierre a fait signer une pétition pour la sauvegarde de la plaine des Sables, demandant que la plaine des Sables fasse partie du bien à classer au patrimoine mondial de l’Unesco, et qu’aucun forage, ni centrale géothermique ne soit réalisé dans cette zone naturelle. A ce jour 6500 signatures ont déjà été recueillies. De quoi mettre en émoi les initiateurs du projet fou. Le Journal de l’île du 2 juin 2008 rend compte d’une « Réunion sur la stratégie énergétique de l’Ile » tenue par monsieur Philippe Berne de la Région, assisté de MM. Rat, directeur de l’ARER, et Robinet, directeur du parc national. Tous les trois ont clamé que cette polémique n’a pas lieu d’être, qu’il s’agissait de « désinformation » pure et simple Je comprends M. Berne. C’est la voix de son maître, celui qui règne du haut de sa pyramide, le grand visionnaire qui s’est toujours trompé. M. Berne est dans son rôle habituel qui consiste à jeter de la poudre aux yeux et à déconsidérer l’adversaire par des méthodes staliniennes éprouvées : l’utilisation du mépris et la falsification des faits. C’est ainsi que M. Berne déclare sans sourciller que les 6500 Réunionnais qui ont demandé qu’aucun forage ni centrale géothermique ne soit réalisé dans la zone naturelle de la plaine des Sables, n’étaient pas opposés au projet de forages géothermiques. C’était simplement, d’après lui, un « plébiscite patrimonial » (sic) !… Ce doit être certainement une forme particulière de la démocratie participative en Russie. De même, lorqu’il nie l’évidence, en déclarant qu’il ne s’agit pas d’usine géothermique, mais simplement de creuser trois petits trous de dix centimètres de diamètre, dans un endroit peu visible, et qui sera remis en état ensuite. Seulement voilà : 11 millions d’euros pour trois petits trous de 10 centimètres, cela fait beaucoup. Et le mensonge et la manipulation deviennent aveuglants. Je comprends aussi M. Rat (…) qui ne se fait trop d’illusions cependant, et annonce déjà « qu’il y a encore un peu moins de 50 % de chances de ne rien trouver lors des forages » Mais cela ne l’empêche pas de rêver : et s’il y avait un peu d’eau chaude sous le volcan ! Ce serait le jackpot ! 200 mégawatt ! La moitié de l’électricité consommé aujourd’hui à la réunion ! Un véritable « puits d’or vert » ! On comprend qu’à la Région, qui s’est toujours trompée, on ait été séduit par ce langage ? Comme elle est séduite par un autre projet du même acabit du même M. Rat qui consisterait à couvrir toute la route des Tamarins en panneaux photovoltaïques, sur une largeur de 60 mètres de chaque côté, de quoi alimenter, selon M. Rat « 300 000 foyer avec 450 MW d’électricité » ! Il n’est pas étonnant que la Région soit en faillite, avec de tels partenaires. Mais celui que je ne comprends pas, mais alors pas du tout, c’est M. Robinet. Car enfin, voilà quelqu’un qui est chargé de la protection et de la mise en valeur du parc national des Hauts en qualité de directeur. Et la première chose qu’il fait c’est de trahir carrément la mission précieuse qui lui a été confiée . Monsieur Gaëtan Hoarau, ce que vous faites est formidable. 700 000 Réunionnais sont derrière vous : ne baissez pas les bras. Mais un conseil : ne déposez pas vos prochaines listes de pétition à la sous-préfecture de Saint-Pierre : elles vont être enterrée au fond d’un placard. Vous connaissez la préoccupation primordiale de la préfecture : surtout ne pas contrarier les élus ! Envoyez-les directement à la délégation française de l’Union mondiale pour la nature (UICN), et à L’Unesco. Elles auront un tout autre impact. Bon courage

Albert Commins (La Montagne)

jeanicot - 06.06.08 à 12:20 - # - Répondre -

Le JIR publie notre réponse le 7 juin

Suite à notre courrier du 2 juin, le jour même, en réponse aux affirmations de la Région et de l'ARER dans le JIR, ce journal a publié ce 7 juin un article permettant aux lecteurs qui le souhaitent de lire en détail sur notre blog notre réponse argumentée.


Nous indiquons, car nous avons toujours l'habitude d'indiquer d'où proviennent nos informations que c'est dans le memorandum sur la position du Conseil scientifique du Parc National Réunion, qu'il est indiqué que "L'électricité sera expédiée par une ligne à haute tension, aérienne, en direction de la RN3 ou de la Plaine des Cafres."
Cet extrait est fourni ci-dessous.

Si la Région pouvait nous fournir un document officiel indiquant une nouvelle option, en précisant les études réalisées, et par qui, donc le rapport correspondant (on sait lire) et le coût, on ne manquerait pas d'en informer nos lecteurs.

acsp - 07.06.08 à 16:43 - # - Répondre -

Region et Parc: blablabla

Le problème avec la Région et le parc est qu'ils se permettent de raconter n'importe quoi dans leur conférence de presse sans que personne ne bronche. Avant ce gros pipo, il y a eu la conférence de presse relatée dans les journaux du 9 mai 08:

  •  Le Quotidien raconte que Gonthier, (façon Maitre Collard: "le nom du coupable est dans cette enveloppe") fait état d'une lettre de Verges disant qu'il n'y aura pas de centrale dans le cœur du parc. 
  •  Le JIR du meme jour, lui, explique que, selon ce même Gonthier, la centrale sera dans le fond de la Rivière de l'EST, (donc dans le coeur du parc, et du dossier UNESCO).
Personne n'a daigné demander  à voir la lettre, encore moins demander confirmation pour savoir qui de  Paul Verges ou de Daniel Gonthier raconte des conneries ...

Le 3 juin, rebelote: C'est le vice président de Région qui annonce que la centrale sera toujours dans le cœur du parc, vers le Piton de l'eau, cette fois !

Et toujours la meme complaisance pour "oublier" la fameuse lettre de Verges, De Verges ou de Gonthier on ne saura donc pas qui pipote le plus ?

jeanicot - 07.06.08 à 18:57 - # - Répondre -

Fillon vient d'inaugurer les premiers MW à Soultz...

mort de rire: la semaine derniere le JIR rapportait que l'ARER ( qui pretend "faire de la veille technologique" en matiere d'énergie renouvelable, ne croyait pas à la geothermie seche (l'alternative de Salazie) et parlait de "désinformation".

Aujourd'hui Le premier ministre F. Fillon vient d'inaugurer à Soultz le premier kw heure  injecté dans le réseau. le prototype est prevu pour monter en puissance 20 à 30 MW ... en 2015, soit dix ans avant l'objectif d'otonomi energetique de la region. On peut être sur qu'a ce moment la region et l'arer auront deja explosé les budgets et saccagé le parc national.

jeanicot - 13.06.08 à 21:05 - # - Répondre -

Le geothermie seche a le vent en poupe

alors que l'arer rame à contre courant sur la geothermie sèche, le Temps.ch a publié une interview tres interessante le 17 juin08:

http://www.letemps.ch/template/opinions.asp?page=6&article=234222

L'énergie des roches chaudes

Prame Chopra, ancien professeur de géophysique à l'Australian National University, estime que la géothermie dite des «roches chaudes sèches» est la solution énergétique de demain.

Prame Chopra, Traduit de l'anglais par Julia Gallin
Mardi 17 juin 2008

(...)
Mais l'énergie géothermique classique fait appel à des sources naturelles de vapeur ou d'eau chaude, qui se trouvent généralement dans les régions volcaniques, ce qui limite son intérêt pour la plus grande partie du monde.

Il existe une autre forme d'énergie géothermique bien plus intéressante, qui permettrait de couvrir les besoins de l'humanité en énergie constante et propre: la technologie des «roches chaudes sèches» (hot dry rocks-HDR). Elle utilise la chaleur présente dans les roches à quelques kilomètres seulement sous la surface de la Terre. Mais sans vapeur ou eau chaude naturelles pour véhiculer la chaleur à la surface, une solution technique devait être trouvée, et au cours des 35 dernières années, plus de 600 millions de dollars ont été dépensés dans le monde pour en trouver une.

(...)
Moins les sources de chaleur sont profondes et moins l'équipement coûte cher, plus l'énergie géothermique des roches chaudes est compétitive.

(...)Prame Chopra est le fondateur et directeur de Geodynamics Limited, la première société d'énergie géothermique des roches chaudes à être cotée en bourse.

jeanicot - 18.06.08 à 15:43 - # - Répondre -

Commenter l'article

Bienvenue. Rejoignez nous, exprimez vous ! acsp974@orange.fr