S'identifier - Contact

Association Citoyenne de Saint-Pierre, Ile de la Reunion
Des habitants de St-Pierre et de l'île de la Réunion, qui s'expriment

OUI à la Réunion, patrimoine mondial UNESCO. MERCI à toutes et tous qui par leur courageuse et historique mobilisation ont permis la REINTEGRATION de la Plaine des Sables dans le BIEN à classer et veillent à sa préservation. VIGILANCE ! THANK YOU. Merci de nous aider par votre adhésion. VIDEOS on http://www.dailymotion.com/ACSP

Utilisation facile du blog, colonne de droite : 1/ INDEX des rubriques avec articles ordonnés par thème 2/ Par mot : pour rechercher un article contenant un mot : dans Recherche, colonne de droite, sélectionner Toutes rubriques, et dans la case vide au-dessous, taper le mot souhaité, puis clic sur Chercher

Volcan : nous ne sommes pas des brebis galeuses

Un groupe de randonneurs s'exprime

Ce mercredi 17 janvier Sur Europe 1 en direct de la Réunion , simultanément sur Freedom, et encore en ligne sur le web (http://www.europe1.fr/antenne/references.jsp?id=561), on a pu entendre le directeur de l’observatoire (connaissant soi-disant la Réunion  depuis 30 ans  et installé sur place  depuis 11 ans et demi) expliquer que les décisions d’interdiction du volcan étaient collégiales (PGHM, Observatoire, Protection civile, ONF).  Selon lui, les interdictions préfectorales  du volcan de nuit et les autorisations à très longue distance seraient justifiées par le fait que des « brebis galeuses n’auraient absolument rien à faire là ». Son argumentation reposant sur l’éternelle  rengaine du marcheur en savate déclinée cette fois ci à la sauce bikini + sandalettes et sur le fait qu’il y a 25/ 30ans  les randonneurs se comptaient sur les doigts de la main..

 

Attention : Document exceptionnel de 1965 La Fournaise http://www.dailymotion.com/jeanicot/video/1706613 avec en fond sonore les propos du directeur de l'observatoire ce mercredi 17 janvier 2007. Merci à Jeanicot)

Eh ben, Monsieur, il y a plus de 30 ans, apprenez que des randonneurs actuels, enfants à l’époque, gardent un souvenir inoubliable de processions lumineuses en allant voir un cratère avec leurs parents, et ces instants magiques ont déclenché leur passion. D’ailleurs, la vocation des vulcanoloques aurait-elle pu naître si l’on interdisait tout accès aux éruptions ? Qu’en pense l’étudiante en doctorat de l’observatoire, entendue dans l’émission ?

Marcheurs moyens, jamais nous n’aurions osé interdire quoique ce soit à Raymond Tangatchy  au prétexte qu’il courrait pied nu. Les randonneurs ont eu la décence de ne pas fustiger le gendarme qui a passé la nuit au volcan il y a quelques mois en petit short échancré. Ou alors, faudrait-il contrôler aussi l’équipement des gendarmes métros « parachutés », qui se rendent au volcan, avec ordre de nous "surveiller" sans rien y connaître ? Rien ne nous permet d’affirmer que la touriste en question n’avait pas de vêtement de rechange dans son sac, dans la mesure ou il fait grand beau temps. Nous même, emmenons dans nos sacs des savates, pratiques le soir au bivouac, ou en secours en cas d’ampoules ...

Tout au long de l’année, la rubrique « Faits divers » de la presse locale nous relate une à 2 fois par mois, les interventions du PGHM sur les sentiers de randonnées qui vont  du petit bobo, à l’accident cardiaque en passant par la guide pays qui se trompe d’itinéraire : à aucun moment,  personne n’y a trouvé prétexte suffisant pour  réglementer ces accès aux randonneurs.

Malgré les décès qui ont eu lieu lors du Grand raid, a t-on interdit cette course ? A t-on interdit de courir la nuit ? Bien sûr que non ; Les participants sont informés des risques, conscients et responsables. Interdit-on la circulation sur la route dangereuse du littoral ? Par contre, où se trouve le panneau d’avertissement des éventuels usagers sur le fait qu’ils prennent cette route à leurs risques et périls, et que l’Etat n’est pas responsable ?

Quand à l’anecdote d’une lampe pour un groupe de 10 personnes en 1998, si ce n'était de la mauvaise foi, il y aurait de quoi rire ! Nous aussi avons éteint nos lampes à maintes reprises sur les pitons de la Fournaise et  des Neiges, par pleine lune,  ou ciel rougeoyant. Cela ne pose aucun problème. Combien de fois ce directeur d'observatoire a t-il été de nuit au volcan ?

Quoiqu’il en soit l’accumulation des prétextes les plus farfelus utilisé pour refouler les randonneurs (risque d’éruptions phréatiques,  grains pluvieux, neige, St Sylvestre)  à tort  ou à raison ont ôté toute crédibilité aux décisions des services préfectoraux et observatoire.

Le « top » étant de découvrir Maud Fontenoy en pleine zone à fissures, dans la neige, au bord du Dolomieu surplombant le cratère « la neige », amenée là et déposée par hélicoptère … Cela voudrait-il dire que pour les « privilégiés » y a pas de danger, ou alors, à la différence du « bas peuple », ils sont plus prudents, plus savants … là, on peut vous prouver que non.

Au fait, Maud (par ailleurs très sympa), elle avait de belles chaussures de marche dis donc ..

http://www.ipreunion.com/photo_jour.php?PK=2810  (site très intéressant) 

Heu, enclos fermé ?

 

Enfin on rappellera qu’Haroun Tazieff était hostile à l’implantation de l’observatoire volcanologique car la sédentarité était selon lui le risque que les scientifiques se transforment en bureaucrates.

Il est nécessaire (et le nouveau préfet semble commencer à le comprendre) que l’accent soit mis (comme dans tous les autres domaines) sur la responsabilisation des citoyens en développant une information fréquente et actualisée en cas d’éruption (bulletins quotidiens presse, TV, en période d’éruption), en disposant des panneaux clairs (informations actualisées, avec recommandations, dangers) à l’entrée des sites pour que les utilisateurs parfaitement informés assument leurs responsabilités et que l'accès au volcan soit partagé de façon EQUILIBREE.

Un groupe de randonneurs. 



Remarque acsp 2009 : Nous tirons un coup de chapeau à ce désormais ex-directeur de l'Observatoire volcanologique dont les propos on pu être critiqués ci-dessus. Pourquoi un coup de chapeau ? Parce ce directeur en poste en 2008 n'a pas hésité à signer avec les 16 000 participants, la pétition pour la sauvegarde de la zone de la Plaine des Sables, s'opposer au projet géothermique en ces lieux, et demander la réintégration de ce site dans la zone à inscrire au patrimoine mondial UNESCO. Et avec nous, s'opposer à l'expulsion de l'élevage centenaire de Rivière de l'Est accusé de tous les maux .. BRAVO pour son courage, une qualité rare à la Réunion où trop nombreuses sont encore des personnes à genoux devant la Région qui subventionne à tous vents ..

  

Pour information (Observatoire de la Réunion) : 
" la caméra de Bory a été installée à la station de mesure de Bory pendant l’éruption du 30 août 2006. Cette installation était provisoire car la station de Bory ne dispose pas suffisamment d’énergie pour une utilisation pérenne de la caméra.

L'acsp vous conseille :

- la visite du site très professionnel de l'Observatoire d'Hawaï, où le Kilauea est en activité continue depuis 1983. Webcam en direct à l'adresse http://hvo.wr.usgs.gov/cam/index.htm bien sûr avec un important décalage horaire

Image du 26-01-2007 (23h heure Réunion)

- la visite du blog local Réunion d'images, avec de très belles photos récentes du Piton de la Fournaise http://runimages.blogspot.com/

acsp le 18.01.07 à 18:58 dans Volcan - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

éruption de 1733

Je recommande la lecture du livre de charles LEAL "voyage à la réunion" écrit en 1878. On y est surpris d 'y apprendre que la topononymie des lieux actuels et leur accès  etaient déjà existants à cette époque.

Page 282 on y lit : La coulée de 1733 fut si forte, que sa reverbération permettait aux habitants de Sainte-Suzanne de lire par la nuit la plus noire.


Autre anecdocte croustillante page 278 :
A l'entrée de la Plaine des Sables, en nous levant de grand matin, nous avons observé un phénomène assez singulier. Le plan général du sol se trouvait exhaussé de 2 à 3 centimètres au dessus des objets que nous avions laissés sur le sable, et, en marchant, nos pieds y entraient aussi à la même profondeur. Examen fait, nous avons reconnu qu'une couche générale de sable, sur un seul grain d'épaisseur, avait été soulevée par des prismes de glace,
 qui s'étaient formés, dans la nuit, probablement, aux dépens des évaporations du sol.

jeanicot - 19.01.07 à 17:59 - # - Répondre -

Les gendarmes ont un rôle très important à jouer dans cette affaire :

        - éduquer et informer sur les bonnes pratiques de visite du volcan !

        - baliser et sécuriser les trajets d'accès aux points de vue intéressants

        - accompagner les promeneurs et les touristes pour assurer les secours si nécessaire.

        ... et en aucun cas de verbaliser ou de réprimer quoi que ce soit,
                        ... ce qui est une attitude à la fois primitive et ridicule indigne de notre société.

        Nous sommes actuellement dans une situation où les choses sont cul par dessus tête.


Guy Pignolet, Ancien Vice Président de l'Union des Officiers de Réserve de la Réunion

Guy Pignolet de Pluton Ste Rose - 21.01.07 à 16:15 - # - Répondre -

J'avais moins de 10 ans, que déjà mes parents m'emmenenait camper de nuit aux abords du volcan en éruption. C'était ya plus de 20 ans.

Rendez nous NOTRE volcan. Et veuillez arreter de nous insulter, j'ai fait plusieurs fois le volcan en savate et je ne suis pas une "brebis-galeuse"; et je crois que je n'ai de leçons a recevoir de personne quand à la marche sur les sentiers de la Réunion.

Ce qu'on demande aux scientifiques, c'est qu'un foi que leur données confirment qu'il n'y a plus danger d'effondrement ou de sortie de nouvelles failles, de le dire point barre, mais pas de venir vérifier quelles chaussures je porte au pied.

Rendez nous notre volcan !!!!!!!!!!!!!!

signé une brebis galeuse tamponnaise outrée.

Anonyme - 10.04.07 à 18:38 - # - Répondre -

Refoulé… encore et encore…

Aujourd'hui, 6e tentative et 6e refoulage de la gendarmerie.

Je me demande si je les verrais un jour ces coulées exceptionnelles d'Avril 2007 :/

Bientôt une caisse au Tremblet et une visite confinée par un petit chemin en béton, pour être sûr qu'on aille pas se faire un petit bobo !

C'est surtout mon côté Spéléologue et les souvenirs de mes quelques 4000 qui ont du mal a à passer en fait :(

Bref…

MaamuT - 21.04.07 à 20:36 - # - Répondre -

Gas-pistons...

L'accès aux éruptions de la Fournaise reste un problème important! Cela dit, nul besoin d'être "pistonné" pour y acceder en toute légalité! Il suffit de justifier d'un statut de professionnel de l'image (photographe, cinéaste) auprès de la protection civile, qui ne vous demande nullement si le ministre de l'interieur est votre cousin, ou si vous etes marié(e) a un ambassadeur!!! Dans mon cas (photographe pro), un simple no de siret, ape, cachet de l'entreprise et une demande courtoise mais claire, ont suffit.
Il existe peut-être des "pistonnés", mais dans un grand nombre de cas, les autorisations sont justifiées!
Cela-dit, un petit rappel du materiel qui devrait être obligatoire à toute personne prétendant s'approcher d'un volcan:
- des vetement de protection aux couleurs vives. Pas besoin du Nomex et autres scaphandres de volcanologue, juste des habits solides et couvrants , de type expedition ou chantier. Ainsi, vous serez moins génés par la chaleur et les acides...
-un casque type chantier (6 euros) ou canyoning (30euros à monter). Et oui, un volcan est sournois par définition! Quicqonque a déjà vu fuser des bombes au dessus de sa tête pourra en le confirmer...
-un masque à gaz, type demi-masque à cartouche ABEK. Très utile pour ne pas subir le dioxyde de soufre (et autres hydrogène sulfuré et ses amis) en cas de vent défavorable.
-des gants de ferailleur, en croute de cuir. Pouvoir se jouer des gratons à moindre coût est très agréable...
-des chaussure de rando montantes et de bonne facture. Mais le volcan detruit même les modèles les plus solides .
-des lunettes de protection, contre les cheveux de Pélé, cendres et autres particules...
-et bien sûr, de quoi survivre! Eau, polaire, parka, bouffe, lampes, GPS, cartes... Comme à Mafate, en gros...
Tout ça peut paraitre superflu, mais non, je vous jure que c'est utile! Certes, vous ressemblez un peu à un extra-terrestre, et certains peuvent en rire...Ceux-la rirons moins dans les gaz, sous les bombes, dans les panaches acides et autres petites joies qui sont monnaie courante sur les volcans, la Fournaise y compris!

Willy Payet - 28.04.07 à 19:02 - # - Répondre -

Les scientifiques de l'observatoire ont la mémoire courte

Quand l'observatoire est né début des années 1980, les scientifiques se sont bien accommodés des informations que pouvaient leurs fournir certains amateurs, en effet je connais personnellement des amateurs qui ont participés à l'historique des éruptions, dont  le grand cinéaste du volcan de la réunion, qui n'était qu'un amateur (il était prof à la facultée) à cette époque.
Comme quoi, à l'époque si les barriéres avaient dèjà existées, nous aurions eu beaucoup moins de films du volcan qui sont regardés dans le monde entier et les scientifique auraient dut inventer des noms pour une quantité de cônes.
Maintenant, le prefet souhaiterait peut être que l'on signe une décharge avant de partir à une éruption, faudrait peut être lui proposé.
Coppernic

Coppernic - 16.06.07 à 23:51 - # - Répondre -

La ministre de l'interieur Alliot-Marie contre les interdictions

interview de la ministre de l'interieur à Bregancon le 3 aout 2007:
http://www.20minutes.fr/article/173602/France-Montagne-Michele-Alliot-Marie-defend-le-principe-de-la-gratuite-des-secours.php

Interrogée sur une possible réglementation des accès à certains massifs, la ministre a estimé: "Je me méfie si on veut réglementer la vie de chacun d'entre nous. Il faut faire confiance au bon sens et à la responsabilité des uns et des autres".


jeanicot - 08.08.07 à 22:54 - # - Répondre -

Lien croisé

Piton de la Fournaise : " Préfecture de la Réunion : ''Piton de la Fournaise, conseils et prévention''   Préfecture de la Réunion : ''Piton de la Fournaise, conseils et prévention'' - (Piton de la Fournaise)   Association citoyenne de Saint-Pierre : ''Volcan, nous ne sommes pas des brebis galeuses''   Association citoyenne de Saint-Pierre : ''Volcan, nous ne sommes pas des brebis galeuses'' - (Piton de la Fournaise) "

Anonyme - 27.04.11 à 14:05 - # - Répondre -

Lien croisé

Piton de la Fournaise — Wikipédia : "↑ Association citoyenne de Saint-Pierre, « Volcan, nous ne sommes pas des brebis galeuses Â»."

Anonyme - 15.02.15 à 20:12 - # - Répondre -

Commenter l'article

Bienvenue. Rejoignez nous, exprimez vous ! acsp974[at]gmail.com