S'identifier - Contact

Association Citoyenne de Saint-Pierre, Ile de la Reunion
Des habitants de St-Pierre et de l'île de la Réunion, qui s'expriment

OUI à la Réunion, patrimoine mondial UNESCO. MERCI à toutes et tous qui par leur courageuse et historique mobilisation ont permis la REINTEGRATION de la Plaine des Sables dans le BIEN à classer et veillent à sa préservation. VIGILANCE ! THANK YOU. Merci de nous aider par votre adhésion. VIDEOS on http://www.dailymotion.com/ACSP

Utilisation facile du blog, colonne de droite : 1/ INDEX des rubriques avec articles ordonnés par thème 2/ Par mot : pour rechercher un article contenant un mot : dans Recherche, colonne de droite, sélectionner Toutes rubriques, et dans la case vide au-dessous, taper le mot souhaité, puis clic sur Chercher

Lu dans la presse ( Le Quotidien 18/10/06 )

que faire devant les molosses et autres pitbulls ?

Baisser les bras ? On serait tenté tant le phénomène semble se répandre et ce, malgré les accidents graves voire mortels qui se sont répétés ces dernières années en métropole. Mais ne nous trompons pas, l'agressivité de ces molosses ne baisse pas, plus la température monte et la Réunion n'est pas à l'abri de ce genre d'accidents qui aura souvent des séquelles longues et profondes voire irréversibles chez leurs victimes

Le Quotidien de ce jour ( 18 octobre 06 ) rapporte dans son courrier des lecteurs  (p23)"Gare aux molosses" l'inquiétude compréhensible d'un lecteur devant ces chiens qui déambulent en  liberté et en toute illégalité. Rappellons que la possession, la cession et la présence des molosses ( répartis en catégories) fait l'objet de lois qui malheureusement ne sont guère appliquées ( sans faire de polémique, on constatera qu'en France, on légifère à tour de bras mais l'application de ces mêmes lois est plus qu'insuffisante, la faute à...?) 

Faut-il alors attendre que le molosse se réveille, qu'il "pète un cable" et qu'il déchiquète votre chat ou votre caniche nain !. Qu'il défigure votre marmaille qui s'en revenait de l'école, brise les bras et étrangle le gramoune qui partait paisiblement faire sa promenade quotidienne ? C'est malheusement le cas de figure qui se répète le plus souvent. Alors dans ce cas, la justice sort de sa torpeur, on inquiète le maître (!) qui tombe des nues. "L'était si zentil, l'aimait tant les marmailles!" et autres propos qui, s'ils ne traduisent pas la mauvaise foi du propriétaire, établissent son inconscience à posséder une pareille arme car il faut bien parler d'arme dans la possession de ce type d'animal.

Alors que faire ? S'en remettre d'après l'article aux forces de l'ordre qui sont seules habilitées à résoudre ce genre d'affaires car souvent le propriétaire n'a même pas équipé l'animal d'une muselière. ( évitez d'intervenir vous-même car parfois le propriétaire est plus agressif que l'animal ) et APPELEZ la police ou la gendarmerie en précisant le lieu où paradent l'animal et son mentor car les forces de l'ordre ne peuvent être partout à la fois.

Certaines bonnes âmes réprouveront ce qu'elles appellent "dénonciation" ou "délation". Gageons qu'elles seront les premières à changer d'avis le jour où le charmant toutou leur plantera ses crocs en travers de la gorge ou dans un de leurs proches. Vous rendrez ainsi service à la communauté et contribuerez sans doute à éviter un drame.

 

acsp le 18.10.06 à 13:26 dans Sécurité - Version imprimable
- Commenter -

Bienvenue. Rejoignez nous, exprimez vous ! acsp974@orange.fr