S'identifier - Contact

Association Citoyenne de Saint-Pierre, Ile de la Reunion
Des habitants de St-Pierre et de l'île de la Réunion, qui s'expriment

OUI à la Réunion, patrimoine mondial UNESCO. MERCI à toutes et tous qui par leur courageuse et historique mobilisation ont permis la REINTEGRATION de la Plaine des Sables dans le BIEN à classer et veillent à sa préservation. VIGILANCE ! THANK YOU. Merci de nous aider par votre adhésion. VIDEOS on http://www.dailymotion.com/ACSP

Utilisation facile du blog, colonne de droite : 1/ INDEX des rubriques avec articles ordonnés par thème 2/ Par mot : pour rechercher un article contenant un mot : dans Recherche, colonne de droite, sélectionner Toutes rubriques, et dans la case vide au-dessous, taper le mot souhaité, puis clic sur Chercher

L'art de gaspiller l'argent public en détruisant des arbres ! Actualisation de l'article du 9 juin 2015.

Projet caché sur le petit boulevard de Saint-Pierre à près de 1 million d'euros à Saint-Pierre ! Anguille sous roche ? Nos révélations.


Espace vert en danger !

Le panneau de chantier est apparu, ça y est, la standardisation par l'uniformisation bétonnée, avec large allée bétonnée encadrée militairement de palmiers est en marche à Saint-Pierre de la Réunion, où le modèle d'aménagement plébiscité par des élu(e)s consiste à "singer" la Côte d'azur ou le St-Gilles local.

Ce petit espace simple et ombragé, nos politiciens estiment de façon autoritaire (gestion minable à la "petit chef local" sans concertation populaire) qu'il ne doit plus exister ainsi : l'ombre est à supprimer, et ce dans une ville tropicale écrasée par le soleil.
Saint-Pierre ne cesse de perdre de son authenticité. Au profit de qui ? La suite de l'article l'explique.
L'arrogance humaine de ces destructeurs ne leur portera pas chance.
Et surtout les "journalistes", ne faites pas de vagues, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes à Saint-Pierre ... On comprend, faut garder son emploi ... Et dire que cet espace actuellement vert et ombragé est à proximité immédiate du siège du Quotidien à Saint-Pierre ...


Rappel :
C'est par un tout-petit article non signé (surtout ne pas vexer les maîtres des budgets pub) du Quotidien du 22 mai 2015 que nous avons découvert le projet à près de 1 million d'euros d'argent public (rien que ça !) de réaménagement du Petit Boulevard de Saint-Pierre ainsi que de la placette verte avec des arbres et de l'ombre (!), chose devenue très rare à Saint-Pierre qui se "St-Gillises" chaque jour davantage.

Allez-y faire un tour sur ce Petit Boulevard et regardez si ce réaménagement est bien utile et vers quel intérêt cet argent serait dépensé.

Actuellement, un bel espace ombragé existe, et les familles apprécient particulièrement en été l'ombre des gros badamiers. La voie est suffisamment adaptée aux piétons et même aux fauteuils roulants qui passent sans encombre.


Arbre que la mairie veut ABATTRE !
Ombre à faire DISPARAITRE !


Espace trop ombragé pour la mairie !
 
Pour qui habite Saint-Pierre, on sait bien que "l'arbre" y est devenu ennemi. Même le chiendent est supprimé du front de mer, de plus en plus bétonnisé et revêtu par endroits de synthétique !!! Ah elle perd de son âme la capitale du sud, une ville pourtant tropicale, en train de singer le modèle de la côte d'azur .. mais nos élu(e)s n'ont peut être plus le temps de vivre localement, zyeutant vers le modèle "européen" à importer à tou(s) prix !
 
Pourtant en septembre 2006, à l'occasion des rencontres officielles au sujet du réaménagement de la ville (Saint-Pierre ville ouverte) il était ressorti les points suivants :
- Une végétalisation avec des arbres est fortement demandée.
- Aménager et densifier la ville exige un partenariat entre décideurs et population.

Le président de l’ACSP avait rappelé ces principes lors de la réunion officielle du vendredi 6 septembre.
Etaient présents M. le Sous-Préfet de Saint-Pierre, M. le Maire et des élus, Madame la Commissaire, ainsi que des représentants de la Région, du Département, d’organismes financiers, immobiliers ….
 
Actuellement, la voie piétonne en bord de mer est en grande partie nettement différenciée et abaissée par rapport à la voie routière, ce qui est cohérent. (Ceci est aussi le cas Plage de la Gendarmerie récemment réaménagée...). Les accès handicapés sont parfaitement possibles sur les côtés, et si nécessaire on peut réaménager une rampe douce parallèlement à la route en zone centrale.

Et subitement, la mairie veut rebétonner et ramener la voie piétonne au niveau de la voie routière !
De plus la mairie veut réaménager les parkings, mettre des stationnements près du commerce et faire sauter le kiosque à proximité du commerce ... , faire sauter les gros badamiers donnant le caractère ombragé si apprécié ... Et aussi manger aussi sur l'espace vert en sortie nord du petit boulevard pour réaliser d'autres emplacements de voiture ... Aucune cohérence de vouloir ramener plus de voitures en bord de mer.

Mais pourquoi donc ce projet, disons-le "confidentiel" ?
Voici 2 images qui permettent de comprendre :




Privatisation de l'espace public aménagé par l'argent public.
 
Il coule de source que ce projet a pour but de conforter UN commerçant avec l'ARGENT PUBLIC !
- Faire sauter le kiosque et réaliser des parkings à côte de sa porte donnant illégalement sur l'espace vert public. (Au fait, combien de places de parking ce commerce a t-il légalement et réglementairement fournies au public ? )
- Bétonner et arranger aux frais des contribuables un emplacement qui lui sera réservé en bord de la promenade piétonne, son emplacement bois ne lui suffisant plus ...  


Il suffit de voir Plage de la gendarmerie comment les commerçants y ont privatisé l'espace, on ne peut quasiment plus circuler et se balader le long de toute la promenade, ce que l'Association Citoyenne avait prédit.
Il est étonnant dans le cas présent que les autorités ferment les yeux sur un commerce qui, disposant pourtant d'un emplacement en or en bord routier de petit boulevard, veut encore s'accaparer le bord de la promenade, et dont les employés traversent une voie routière pour servir les clients ... !!!

Il n'y a aucune réglementation à Saint-Pierre ?

Quelques images supplémentaires qui démontrent que le Petit Boulevard est en état parfaitement acceptable, et que c'est l'entretien et le suivi des aménagements qui sont importants et souvent négligés.
1 million d'euros pour le réaménager = DILAPIDATION d'argent PUBLIC !


Il y a bien d'autres priorités à Saint-Pierre avec les pollutions récurentes Terre-Sainte, Grand-Bois, les réseaux d'eaux pluviales sales et non nettoyés, des trottoirs en ville que même des piétons ne peuvent emprunter décemment, etc ..

PS :  Ah vous souhaiteriez disposer du plan d'aménagement détaillé prévu ?
MAIRIE DE SAINT-PIERRE
Direction de l'Environnement et du Cadre de Vie
Tél : 0262.35.87.50
Nous l'avons vu mais voici ce qui nous a été indiqué : "Ces informations ne doivent pas être divulguées sur le site de votre association."

Les contribuables jugeront par eux-mêmes si l'utilisation de leur argent, pour un projet d'aménagement à près de 1 million d'euros, et non prioritaire (voir notre article), cela doit rester confidentiel !

acsp le 16.09.15 à 15:17 dans Saint-Pierre - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

Un petit coin charmant : La promenade du "petit boulevard" à Saint-Pierre

 La promenade en bord de mer du petit boulevard est un bien d'autant plus précieux qu'il est unique à Saint-Pierre : un petit coin charmant, non encore dénaturé quoique situé au centre ville.
On peut y flâner à l'aise, au plus près du rivage, sur un revêtement de sol presque naturel - et tellement plus accueillant que le béton ! - oublier un instant les voitures et l'agitation du front de mer et de ses commerces, et retrouver la nature, l'espace, contempler un voilier au loin ou un superbe coucher de soleil, un ciel coloré et changeant ouvert sur l'espace infini.
Ce petit havre de paix complète merveilleusement la promenade des jardins de la plage. Il est praticable toute la journée, quelques arbres offrant leur feuillage au promeneur pour l'abriter du soleil aux heures les plus chaudes. Deux  bancs à une extrémité, un kiosque en bois à l'autre, s'intégrent parfaitement au paysage et permettent une halte assise, et ... non payante.  
Un bijou à préserver absolument !
Le plus grand luxe actuellement est la sauvegarde de coins de nature au sein des villes. C'est le cas en Californie par exemple, à San Francisco et dans toutes les villes de la côte californienne situées entre San Francisco et Los Angelès. Les restaurants et les buvettes sont regroupés dans une partie de la ville et les espaces naturels sont très étendus. La ville est rendue à ses habitants en offrant de grandes promenades aux piétons. Il y fait bon vivre au contact de la nature.
Mon souhait est que la mairie de Saint-Pierre s'inspire de cette tendance d'avenir et continue à entretenir le bien public qu'est la promenade du petit boulevard dans son esprit actuel, au plus près de la nature, au plus près de l'océan en l'occurence, et à restaurer les lieux très rapidement lorsque des dégradations malheureuses y surviennent : je pense en particulier à la statue de la sirène qui fait rêver petits et grands lorsqu'elle n'est pas défigurée. Il serait également souhaitable d'ajouter un arbre de plus près du kiosque: Il fait si chaud l'été à Saint-Pierre et les arbres y sont de plus en plus rares !
G.P.

Pendje - 04.06.15 à 20:37 - # - Répondre -

Commenter l'article

Bienvenue. Rejoignez nous, exprimez vous ! acsp974@orange.fr