S'identifier - Contact

Association Citoyenne de Saint-Pierre, Ile de la Reunion
Des habitants de St-Pierre et de l'île de la Réunion, qui s'expriment

OUI à la Réunion, patrimoine mondial UNESCO. MERCI à toutes et tous qui par leur courageuse et historique mobilisation ont permis la REINTEGRATION de la Plaine des Sables dans le BIEN à classer et veillent à sa préservation. VIGILANCE ! THANK YOU. Merci de nous aider par votre adhésion. VIDEOS on http://www.dailymotion.com/ACSP

Utilisation facile du blog, colonne de droite : 1/ INDEX des rubriques avec articles ordonnés par thème 2/ Par mot : pour rechercher un article contenant un mot : dans Recherche, colonne de droite, sélectionner Toutes rubriques, et dans la case vide au-dessous, taper le mot souhaité, puis clic sur Chercher

Grand-Anse Ile de la Reunion

Un abandon délibéré du site par les gestionnaires qui conduit à la situation actuelle


Grand-Anse. (Photo Gaëtan H.)

La zone en bord de plage de Grand-Anse est une zone de pique-nique familial traditionnel, que les gestionnaires ont délibérément laissé dégénérer (absence totale du respect des réglementations, avec insécurité et insalubrité) malgré nos alertes à l'Etat, à la CIVIS et au maire de Petite-Ile, par des courriers dont nous avons la trace.
Grand-Anse est normalement un lieu connu de convivialité et de mixité sociale, avec respect mutuel, lieu apprécié parce l'on pique-nique dans la nature face à la mer et au son des vagues.
Ce n'est pas le lieu pour la sono à fond ni pour les ronflements de groupe électrogène, ni pour la cacophonie qui ne permet même plus de se parler en famille ou avec les amis ! C'est du simple bon sens.
Il était donc temps que ce maire assume enfin ses responsabilités.

Il y aura bientôt 4 ans, par courrier officiel adressé au président de la CIVIS, avec copie au Préfet de la Réunion et au sous-préfet de Saint-Pierre, au maire de Petite-Ile, nous avions déjà attiré l'attention des autorités sur l'abandon délibéré du site de Grand-Anse qui se traduit à la fois par (extrait de notre courrier de 2008):
"- une insalubrité, se manifestant par une absence d’entretien des installations sanitaires de base et une gestion inadaptée des déchets, et ce sur un site touristique majeur de la Région sud
- une absence totale de suivi de l’utilisation du site, qui se dégrade, sans aucune réaction des gestionnaires du site (groupes électrogènes, sono à fond, camping sur zone de pique-nique …) pour l’application de réglementations, ce qui peut entraîner aussi à plus ou moins brève échéance des problèmes de sécurité
- un manque de sécurité sur site par une absence d’organisation et de contrôle (accès difficile des pompiers, motos qui circulent même dans les allées piétonnes..)"

Il est donc clair que les gestionnaires du site ont laissé cette dégradation perdurer et se développer. L'explication est limpide, faire apparaître le projet de réaménagement pourtant rejeté par la population, comme miraculeux, une méthode classique des politiciens locaux pour justifier des projets très coûteux.

Si l'Association Citoyenne de Saint-Pierre a lutté depuis 5 ans, et avec succès au tribunal administratif face à la CIVIS dont le maire de Petite-Ile est 3ème vice-président depuis 2008 (!), c'est entre autres buts, pour le maintien du pique-nique familial traditionnel, dans le respect mutuel.
L'Association se bat contre la privatisation des sites naturels (l'hôtelier voulait son resto de plage "le Kokoa" avec transats et parasols !), mais bien évidemment s'oppose aussi aux abus de quelques-uns qui à leur façon s'approprient le site avec leur campement et bordel sonore inacceptable sur un site qui est un site de pique-nique familial !

Nous rappelons aussi la nécessité de camping dans la zone (pourquoi pas un peu plus haut, à côté de l'hôtel ? ...), car les structures d'hébergement doivent exister pour tous les budgets et pas seulement pour les clients d'hôtels 4 étoiles. Relisez les promesses du candidat-maire actuel écrites en noir sur jaune dans son tract entre le 9 et le 16 mars 2008, nous citons : "repenser l'aménagement de grande Anse en y incluant un camping" . Ce qui était possible avant élection ne le serait plus aujourd'hui ? Ce maire aurait menti ? Un camping aux normes avec hygiène, sécurité, réglement et convivialité, et à tarif raisonnable, pourquoi serait-ce impossible alorsq que dans une autre commune de la CIVIS, Etang-Salé pour la citer, cela existe. On prend les Réunionnais pour qui ? Dans toutes les zones de l'île, il y a nécessité de camping structuré car il faut penser à tous les budgets, et cela existe dans bien des pays.


En résumé, échec de la CIVIS et du maire de Petite-Ile sur toute la ligne, à la fois en laissant dégénérer la situation sur le site de Grand-Anse, et en faisant traîner le dossier au tribunal administratif. L’exemple même de ce qu’il ne fallait pas faire.
Il est donc temps que l'intérêt général sans caractère politicien reprenne le dessus.

Articles de la presse locale du 26/12/2011:
www.clicanoo.re/11-actualites/15-societe/307825-camping-sono-groupes-electrogenes.html
www.zinfos974.com/Le-maire-de-Petite-Ile-ne-veut-plus-de-campeurs-bruyants-a-Grand-Anse_a35695.html

acsp le 26.12.11 à 18:07 dans SAUVEGARDONS Grand-Anse (Pétition qui a recueilli 11 000 signatures) - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

nos zélu(e)s commencent à prendre conscience que leur méthode sournoise arrive à échéance et ne fonctionne plus!! à quand une refonte de cette communauté des communes avec de vraies gestionnaires? et projets durables ?, et qui profitent vraiment à la population!!!. comme on dit gagnant, gagnant et pouquoi pas donnant donnant??. espérons que 2012 sera une année charniére pour instaurer de nouveaux concepts?.

CITOYENS VIGILANTS!!! - 26.12.11 à 19:08 - # - Répondre -

Commenter l'article

Bienvenue. Rejoignez nous, exprimez vous ! acsp974@orange.fr