S'identifier - Contact

Association Citoyenne de Saint-Pierre, Ile de la Reunion
Des habitants de St-Pierre et de l'île de la Réunion, qui s'expriment

OUI à la Réunion, patrimoine mondial UNESCO. MERCI à toutes et tous qui par leur courageuse et historique mobilisation ont permis la REINTEGRATION de la Plaine des Sables dans le BIEN à classer et veillent à sa préservation. VIGILANCE ! THANK YOU. Merci de nous aider par votre adhésion. VIDEOS on http://www.dailymotion.com/ACSP

Utilisation facile du blog, colonne de droite : 1/ INDEX des rubriques avec articles ordonnés par thème 2/ Par mot : pour rechercher un article contenant un mot : dans Recherche, colonne de droite, sélectionner Toutes rubriques, et dans la case vide au-dessous, taper le mot souhaité, puis clic sur Chercher

APPEL face à l’imposture du projet Bioparc !

Recours juridique à la Cour administrative de Bordeaux.


Papangue femelle LIBRE !
En comportement NATUREL, en zone LIBRE de forêt d'Etang-Salé !

L’Association Citoyenne de Saint-Pierre-REUNION et l’association ACPEGES ont lancé fin janvier 2018, une procédure en appel à la Cour administrative de Bordeaux à la suite du jugement du Tribunal administratif de La Réunion en date du 14 décembre 2018, lequel jugement a validé l’arrêté préfectoral n° 2014-3137/SG/DRCTCV du 8 avril 2014 par lequel le préfet du département de la Réunion a autorisé la société Bioparc à exploiter un établissement de au public d'animaux vivants d'espèces domestiques et non domestiques sur la commune de l'Étang-Salé.

 

Attachées à la préservation de la biodiversité Réunionnaise, opposées à la privatisation de l’espace public (comme cette nouvelle parcelle de forêt d’Etang-Salé), et à l’importation massive d’espèces animales en prison dans notre petite île, nous entamons une 4ème année de procédure juridique, cette fois à Bordeaux …… loin des facteurs d’influence locaux.

 

Rarement une enquête publique, comme celle relative à Bioparc, n’a été aussi mensongère comme on l’a déjà expliqué dans nos articles précédents. En présentant au public un dossier prétendant avoir comme partenaire la SEOR (association spécialisée Oiseaux), et un comité scientifique avec le professeur Mathieu LE CORRE de l’Université de la Réunion, le porteur de ce projet a délibérément manipulé l’opinion en se masquant sous une FAUSSE couverture scientifique.

Ce genre de manipulation ne peut être acceptée dans le cadre de la République française, et laisser-faire constituerait un précédent nocif pour toutes les futures enquêtes publiques.

 

Nous avons pu observer aussi le caractère manifestement partial du rapporteur public local du TA qui visiblement, méconnaît la forêt d’Etang-Salé et la faune qui s’y trouve, et balaye nos indications quant à l’inventaire faunistique, alors même que l’ACPEGES est « la » spécialiste de la zone, ses yeux s’y posant chaque jour !

 

Un élément supplémentaire, de fait un véritable scandale, est le fameux avis du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN)

http://www.reunion.developpement-durable.gouv.fr/conseil-scientifique-regional-du-patrimoine-r163.html

qui, dans son avis N°2017-07 a accordé à M. Bernard Gougache (AREF ou association Réunionnaise d’effarouchement et de fauconnerie) l'autorisation de détention et de au public de papangue (Circus maillardi), avis daté du 18 juillet 2017 !

Comme si bien dit sur le site de la DEAL Reunion, « Le CSRPN a ainsi permis à la DIREN et plus récemment à la DEAL de donner une validation scientifique à des études ou des projets stratégiques que l’Etat, la Région ou d’autres partenaires ont financés (inventaire naturaliste, évaluation patrimoniale, planification de la protection et de la conservation…) ».

Ainsi, le CSRPN sert de caution « scientifique » permettant à la DEAL (organisme d’Etat) de valider des décisions …

 

Cet avis N°2017-07 (fichier pdf à télécharger  : http://www.reunion.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2017_07_avis_csrpn_papangue_signe.pdf ) accordé à M. Bernard Gougache (AREF) (et porteur du projet Bioparc) est un scandale :

 

 

- de quel droit des membres de ce conseil peuvent prétendre octroyer l’autorisation à une association d’effarouchement de disposer de papangues soignés par l’association SEOR, le papangue, oiseau endémique de La Réunion pourtant protégé par arrêté ministériel ?

 

- Cet avis précise : 14 votants dont 5 procurations. 2 absents excusés et non représentés.

11 avis favorables (dont 4 procurations); 1 réponse défavorable ; 2 abstentions (dont 1 procuration).


N.B : Cet avis a été délivré sans aucune consultation de l’Association SEOR, qui pourtant est la seule association spécialisée oiseaux de La Réunion
, qui a pour vocation le sauvetage des papangues et leur réintégration en milieu naturel !

Cet avis est disponible sur le site de la DEAL, mais sans aucun état valide des présents, des procurations et des absents ! Nous avons donc contacté le président du CSRPN le 16/01/2018, et nous lui avons demandé communication du document complet signé par les personnes présentes et votantes, attestant de leur présence et justifiant la légalité de cet avis.

Dans un mail du 21/01/2018, le président du CSRPN indique qu’il va procéder à une « consultation en premier lieu à l'ensemble des membres du CSRPN à des fins d'une réponse concertée. »


Plus d'un mois après, c’est le silence, une opacité totale qui ne peut que laisser planer le soupçon sur la validité d’un tel avis. L’article 12 du règlement intérieur spécifie pourtant que le compte-rendu doit indiquer le nom des membres présents …

Dans ce conseil scientifique, il y cependant au moins UN membre digne qui a osé s’opposer à cet avis scandaleux. Qu’il en soit félicité.

 
Papangue LIBRE en forêt LIBRE d'Etang-Salé.
(Ayant capturé son lièvre NATURELLEMENT !)



- Allons plus loin : cet avis porte sur la mise à disposition de rapace endémique et pourtant protégé par arrêté ministériel à un « effaroucheur-fauconnier ». Qui sont donc les membres du CSRPN censés protéger notre Nature et qui ont pondu un tel avis ?

Sa composition à la date de cet avis, est la suivante : Fichier pdf à télécharger :
http://www.reunion.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_no13-684_du_16_mai_13_CSRPNR_cle26b8a3.pdf)

Il y de quoi être estomaqué, mais nous vous en laissons la surprise. On y retrouve des noms connus, les mêmes noms présents dans diverses associations ou organismes « officiellement » prétendus de protection environnementale, même un membre du parc national Réunion, un président de bureau d’études .., plusieurs personnes du domaine marin (question connaissance papangue il y a de quoi s’interroger ..), il y a même une personne à la fois présidente d’un autre conseil scientifique .., et aussi membre associé de la MRAe, etc. (Mission régionale d’autorité environnementale, qui a été créée pour que la compétence consultative en matière environnementale soit « en principe » autonome par rapport au préfet …)

 

L’analyse objective que tout-un-chacun peut faire à la lumière des documents dont nous vous donnons les liens est sans appel. Voilà donc un petit groupe de personnes à plusieurs casquettes imbriquées, se retrouvant dans plusieurs organismes parfois à des postes-clé, et dont on peut se poser raisonnablement la question de la totale indépendance vis-à-vis de la DEAL qui a le pouvoir de contribuer au financement de certaines actions menées par ces mêmes associations et organismes !

 

Nous, nous pensons que la biodiversité de La Réunion est le patrimoine de TOUTE la population et « en même temps » comme dirait le président de la République, ne peut être soumise aux décisions d’un petit clan pratiquant l’opacité. Cela ne peut plus durer.

 

Nous avons alerté l’UNESCO et l’UICN sur ces dérives locales.

L’UNESCO nous a immédiatement remercié.

acsp le 21.02.18 à 16:12 dans Etang-Salé Forêt-Oiseaux - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

la SEOR va t'elle laisser le csrpn la depouiller de ses papangues! ou compte elle reagir de vive voie sur ce hold up concernant notre rapace endemique...

séorien! - 24.02.18 à 13:30 - # - Répondre -

dans cet article avec liens on sent bien les conflits d'intérêts,  ce qui interpelle surtout.. ?,c'est quoi exactement le  rôle de la société étude ornithologique de la reunion dans tout ce sac de crabes.? et  en conclusion on paurrait même rajouter , qui ne dit mot consent...

bio taupes! - 27.02.18 à 16:05 - # - Répondre -

Commenter l'article

Bienvenue. Rejoignez nous, exprimez vous ! acsp974[at]gmail.com